Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Vide, vertige et sensations....

23 Avril 2012, 15:34pm

Publié par marigotine FWI

 

 

 

En élévation.

Projetons nous 15 jours plus tard: 6 mai 2012!

Coucou c'est moi le vainqueur....

           Ah! pas facile de me reconnaitre

<strong>Seul au monde.</strong> Dece grimpeur, on neconnaît pour l'instant que la frêle silhouette se détachant sur l'arête rocheuse et la couleur rouge de sa parka. Ni nom ni nationalité. Veselin Malinov, le photographe amateur qui a immortalisé son exploit solitaire à Vratsa, dans la chaîne des Balkans, en Bulgarie, ne sait absolument rien de lui. Il l'a seulement aperçu de loin au cours d'une promenade au pied de ce paysage demontagnesd'une saisissante beauté. Veselin se souvientdusentiment de plénitude et de l'émotion qu'il aressentis devant cette scène.«Je n'en croyais pas mes yeux,raconte l'homme. C'était incroyable devoir un alpiniste seul, au sommet de ce pic abrupt.» Pourtant, le Parc naturel de Vratsa est connu par les amateurs de varappe du monde entier.
  De ce grimpeur, on neconnaît pour l'instant que la frêle silhouette se détachant sur l'arête rocheuse et la couleur rouge de sa parka. Ni nom ni nationalité. Veselin Malinov, le photographe amateur qui a immortalisé son exploit solitaire à Vratsa, dans la chaîne des Balkans, en Bulgarie, ne sait absolument rien de lui. Il l'a seulement aperçu de loin au cours d'une promenade au pied de ce paysage demontagnes d'une saisissante beauté. Veselin se souvient du sentiment de plénitude et de l'émotion qu'il aressentis devant cette scène.«Je n'en croyais pas mes yeux,raconte l'homme. C'était incroyable devoir un alpiniste seul, au sommet de ce pic abrupt.» Pourtant, le Parc naturel de Vratsa est connu par les amateurs de varappe du monde entier. Crédits photo : Veselin Malinov/CATERS NEWS /SIPA/SIPA


 

Rodéo mécanique.


Tous les chevaux se cabrent....

                       

 

<strong>Rodéo mécanique.</strong> Ils sont plus d'une dizaine, mais arriveront-ils à remettre sur ses roues ce camion sur chargé? Jusqu'ici, pourtant, tout allait pour le mieux. Son chauffeur roulait tranquillement sur la route montagneuse de Dargai, dans le district pakistanais de Makaland, à environ 160 kilomètres d'Islamabad, la capitale. Il savait que, comme d'habitude, son patron avait chargé sa remorque de fourrage jusqu'à l'extrême limite. Mais cela ne l'inquiétait pas.AuPakistan, c'est souvent la règle. Les camions sont fatigués, les normes inexistantes, mais la science des «chargeurs» fait des miracles. Jusqu'à ce virage en épingle et cette marche arrière de trop quiaprovoqué l'accident bête: la chute en arrière… Et cette scène de rodéo mécanique faceàuncamion cabré.
  Ils sont plus d'une dizaine, mais arriveront-ils à remettre sur ses roues ce camion sur chargé? Jusqu'ici, pourtant, tout allait pour le mieux. Son chauffeur roulait tranquillement sur la route montagneuse de Dargai, dans le district pakistanais de Makaland, à environ 160 kilomètres d'Islamabad, la capitale. Il savait que, comme d'habitude, son patron avait chargé sa remorque de fourrage jusqu'à l'extrême limite. Mais cela ne l'inquiétait pas.AuPakistan, c'est souvent la règle. Les camions sont fatigués, les normes inexistantes, mais la science des «chargeurs» fait des miracles. Jusqu'à ce virage en épingle et cette marche arrière de trop quiaprovoqué l'accident bête: la chute en arrière… Et cette scène de rodéo mécanique faceàuncamion cabré. Crédits photo : MIAN KHURSHEED/Reuters/REUTERS
Poussez poussez "Lescar Paulette"...

<strong>Poussez l'escarpolette.</strong> Pour l'empêcher de s'écraser quelque 210 mètres plus bas, elle ne peutcompter que sur un harnais et la poigne de l'employé de la tour qui abrite les bureaux de la télévision et de la radio de la ville chinoise de Harbin, au nord-est du pays.Voici la nouvelle attraction à la mode: une balançoire au bord du vide. Un jeu d'enfant transformé en épreuve digne de «Fort Boyard» avec, au bout, le grand frisson ou…la crise cardiaque. Pourtant, cet agrès attire, chaque jour, davantage d'amateurs avides de sensations fortes. Dans un genre similaire, àLas Vegas, la ville américaine de toutes les démesures, un hôtel propose une chute libre de plus de 200 mètres avec réception en douceur devant l'entrée du casino. Qui dit mieux?
  Pour l'empêcher de s'écraser quelque 210 mètres plus bas, elle ne peut compter que sur un harnais et la poigne de l'employé de la tour qui abrite les bureaux de la télévision et de la radio de la ville chinoise de Harbin, au nord-est du pays.Voici la nouvelle attraction à la mode: une balançoire au bord du vide. Un jeu d'enfant transformé en épreuve digne de «Fort Boyard» avec, au bout, le grand frisson ou…la crise cardiaque. Pourtant, cet agrès attire, chaque jour, davantage d'amateurs avides de sensations fortes. Dans un genre similaire, àLas Vegas, la ville américaine de toutes les démesures, un hôtel propose une chute libre de plus de 200 mètres avec réception en douceur devant l'entrée du casino. Qui dit mieux? Crédits photo : Chen nan/Imaginechina/AFP/Chen nan - Imaginechina
En apesanteur.
          ça ne manque pas d'air ce défilé ....

<strong>En apesanteur.</strong> L'idée était d'apporter une dimension artistique à cet évènement festif. Alors, pour l'inauguration du Revere Hotel Boston Common à Boston, capitale de l'État du Massachusetts, au nord-est des États-Unis d'Amérique, différentes formes d'interventions chorégraphiques étaient envisageables pour la mise en valeur du lieu. Et c'est finalement le concept d'un défilé vertical qui a été retenu. Comme pour les défilés traditionnels, tout y est: style, coiffure, sourire, avec un plus, pour ce mannequin qui défile sur la façade de nouvel établissement, un indispensable harnais de sécurité. Un spectacle captivant sous le regard des spectateurs!
  L'idée était d'apporter une dimension artistique à cet évènement festif. Alors, pour l'inauguration du Revere Hotel Boston Common à Boston, capitale de l'État du Massachusetts, au nord-est des États-Unis d'Amérique, différentes formes d'interventions chorégraphiques étaient envisageables pour la mise en valeur du lieu. Et c'est finalement le concept d'un défilé vertical qui a été retenu. Comme pour les défilés traditionnels, tout y est: style, coiffure, sourire, avec un plus, pour ce mannequin qui défile sur la façade de nouvel établissement, un indispensable harnais de sécurité. Un spectacle captivant sous le regard des spectateurs! Crédits photo : Brian Snyder / Reuters

Commenter cet article

love chocalDouchka de chez Catbib 23/04/2012 18:55

j'ai des frissons c'est normal docteur???

thierrys76 23/04/2012 17:56

Bonjour, comme toujours des photos clichées fort surprenante et ton écriture parfaite qui va avec, surprit par la beauté de la photo avec cet homme tout en haut de ce pic mais aussi ces petits
hommes qui tentent de redresser un camion rempli comme dix, fort intéressant merci à toi