Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Un mouton, deux moutons, trois moutons....

8 Juin 2012, 09:43am

Publié par marigotine FWI

 

 

 

 

 

       Sainte "Phytothérapie" viens à mon secours...

 

Eschscholtzia               
                                                     

Insomnie inexpliquée : optez pour l’Eschoscholtzia !

Les troubles du sommeil sont généralement passagers. Ne vous jetez pas sur l’artillerie lourde ! Essayez les méthodes douces ! "La plupart des plantes présentent l’avantage d’avoir peu ou pas d’effets secondaires et de n’entraîner aucune dépendance", explique le Dr Arnal Schnebelen. L’Eschoscholtzia, originaire des Etats-Unis de la famille du pavot, est riche en alcaloïdes, des substances à qui elle doit son action analgésique (qui soulage la douleur)… Mais la plante permet aussi de s’endormir plus rapidement, améliore la qualité du sommeil et limite les réveils nocturnes –souvent liés au surmenage nerveux…

Eschscholtzia : Nom(s) vulgaire(s)

Pavot de Californie Eschscholtzia : Famille Papavéracées.  Le pavot jaune se cultive mal en France sauf dans l'extrême sud aussi il vaut mieux se la procurer en herboristerie.

Eschscholtzia : Propriétés

On reconnaît à l’eschscholtzia des propriétés spasmolytiques et légèrement analgésiques (antidouleur). Ses préparations facilitent l’endormissement et améliorent la qualité du sommeil.

Posologie

En usage interne
Contre les troubles du sommeil, le surmenage
Infusion : 1 cuillère à café de plante séchée par tasse d’eau bouillante. Laisser infuser 10 min. Filtrer. Boire une ou 2 tasses le soir.
Ou
Extrait fluide : 1 à 2 ml dans un verre d’eau le soir.
Ou
Gélules dosées à 50-75 mg d’extrait sec : 1 ou 2, le soir au coucher
Ou
Teinture-mère : 45 à 75 gouttes dans un verre d’eau, le soir.

En cas de persistance des symptômes consultez rapidement un médecin.

Eschscholtzia : Précautions d'emploi

L’eschscholtzia ne présente pas à ce jour d’effets indésirables. Ne pas donner en dessous de 6 ans sans avis médical.

 

Valériane   
                                                       

Stress et anxiété : essayez la valériane !

Le stress et l’anxiété parce qu’ils maintiennent en état d’éveil, empêchent souvent de trouver les bras de Morphée. Heureusement, il existe des solutions phytothérapiques qui détendent et qui, contrairement à certains anti-dépresseurs, ne présentent aucun effet secondaire. Parmi elles, la valériane est certainement LA star des tranquillisants végétaux et LA plante de la nuit, explique le Dr Arnal Schnebelen, phytothérapeute. Des études scientifiques montrent qu’elle agit sur le système nerveux central, améliore la qualité du sommeil et raccourcit le temps d’endormissement.

Valériane : Nom(s) vulgaire(s)

herbe-aux-coupures, herbe-à-la-femme-battue, guérit-tout, herbe-au-loup, herbe-aux-chats.

Valériane : Famille

Valérianacées

Posologie

EN USAGE INTERNE
Contre les troubles neurovégétatifs, troubles légers du sommeil

Infusion : laisser infuser 15 min. 1 cuill. à soupe de rhizome par tasse d’eau bouillante. Filtrer. 1 tasse en fin d’après-midi et/ou vers 20 h.
ou
Gélules de poudre : 2 par jour pendant le repas (troubles neurovégétatifs) ou 2 avant le dîner et 2 au coucher (troubles légers du sommeil).
ou
Gélules dosées à 50-100 mg d’extrait sec : 2 gélules 3 fois par jour.
ou
Extrait aqueux ou hydroalcoolique titré à moins de 30° d’alcool, suspension ou solution buvable : 1 à 2 fois par jour (troubles neurovégétatifs) et 1 fois au coucher (troubles légers du sommeil).

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Valériane : Précautions d'emploi

Sauf avis médical, la plante est proscrite en cas de prise de psychotropes, de même que pendant la grossesse ou lors de l’allaitement. Comme toute plante, elle peut s’avérer nocive en quantités inappropriées. Respectez toujours les doses indiquées. Ne pas donner en dessous de 6 ans sans avis médical.

Millepertuis
                                                           

Déprime : optez pour le millepertuis

Coup de blues et dépression perturbent inévitablement le sommeil. Un, parce qu’en cas de déprime on est souvent la proie d’idées négatives qui empêchent le cerveau de lâcher prise. Deux, parce que pour trouver la clé des songes, il faut organiser son endormissement par le biais d’un rituel (télé, lecture…). Or lorsqu’on est déprimé, on n’a souvent plus le réflexe de se mettre en situation. Le millepertuis est alors la plante la mieux indiquée. Couramment prescrit en Allemagne contre les dépressions légères et modérées, c’est un excellent psychotrope (qui agit au niveau du cerveau).

Millepertuis : Nom(s) vulgaire(s)

herbe de la Saint-Jean, chasse-diable, herbe-à-mille-trous, herbe aux piqûres, trucheron jaune, herbe aux brûlures.

Millepertuis : Famille

Hypericacées

Millepertuis : Propriétés

Grâce à l’un de ses composants, l’hyperricine et à ses dérivés, le millepertuis a une action antiseptique et antivirale. Mais il est surtout connu pour ses effets antidépresseurs. Aussi, est-il conseillé dans le traitement des manifestations dépressives légères telles que la lassitude nerveuse ou des troubles du sommeil.

Posologie

EN USAGE INTERNE
Contre la lassitude nerveuse et les troubles du sommeil
Infusion : 1 cuillère à café de plante séchée pour une tasse d’eau bouillante. Laisser infuser 5 min. Filtrer. 2 tasses par jour au moment des repas.ouVin :Laisser macérer 50 g de fleurs dans un litre de vin rouge, 2 à 3 semaines. Passer, exprimer, puis filtrer.
Contre les troubles digestifs
1 verre à madère le soir, une heure avant de se coucher ou juste après le dîner.
Contre la baisse de libido
1 verre à madère de vin matin et soir.
En cas de persistance des symptômes consultez rapidement un médecin.

Millepertuis : Précautions d'emploi

Des précautions sont nécessaires en raison de la présence d’hypericine et de ses propriétés photosensibilisantes. Par voie orale, il faut se méfier des interactions médicamenteuses : la prise de spécialités pharmaceutiques à base de millepertuis est déconseillée en cas de traitement contenant de la digoxine, de la théophylline, ou de prise d’un contraceptif oral, d’un antidépresseur ou d’un antimigraineux de la famille des triptans. Ne pas donner en dessous de 6 ans sans avis médical.

  Information complémentaire d'une passionnée de phyto, le Millepeertuis peut être photosensibilisant, donc prendre cette info en considération. Merci Douchka...

Houblon
                                                      

Bouffées de chaleur : le houblon c’est la solution !

Il est souvent difficile d’avoir un bon sommeil lorsqu’à la ménopause on a des bouffées de chaleur. Ces brusques élévations de la température corporelle entraînent un sentiment de mal être et des sudations parfois abondantes... qui, forcément, réveillent ! Les THS/THM (Traitement Hormonaux Substitutifs de la Ménopause) sont aujourd’hui décriés. C’est pourquoi le houblon, plante riche en phyto-oestrogènes, est considéré comme une excellente alternative. Il a des vertus sédatives et calmantes et il permet de rééquilibrer les déficits hormonaux, donc de diminuer le nombre des bouffées.

Houblon : Posologie

En usage interne
Contre les insomnies
Infusion : Laisser infuser 10 grammes de cônes pendant 10 minutes dans un litre d’eau bouillante. Filtrer. 1 tasse à l’heure du coucher.
ou
Gélules : 2 gélules au dîner, puis 2 au coucher.
ou
Teinture-mère ou extrait fluide : Diluer 50 à 100 gouttes dans un verre d’eau, le soir.
ou
Macération : Laissez macérer 40 g de cônes dans 40 cl d’alcool à 40°, 10 jours. Filtrez. 1 cuillère à café 1 à 2 fois par jour.

En usage externe

Contre les troubles nerveux
Infusion : Laisser infuser 10 grammes de cônes pendant 10 minutes dans un litre d’eau bouillante. Verser dans son bain chaud… Savourer 20 minutes.

En cas de persistance des symptômes consultez un médecin.

Houblon : Précautions d'emploi

Les principes amers composant le houblon peuvent parfois s’avérer toxiques. Par ailleurs, des effets sédatifs sur le comportement nerveux ont parfois été observés sur des ouvriers travaillant dans les brasseries. Cependant, les préparations phytothérapiques vendues aujourd’hui sur le marché sont dénuées de ce risque. Ne pas donner en dessous de 6 ans sans avis médical.

 


 

 

 


Commenter cet article

thierrys76 08/06/2012 13:36

Hello marigotine, j'en ai essayé des tas de potions pour dormir moi qui dort a peine 5h00 par nuit, même le week-end me lever plus tard que 6h30 du mat est impossible, je reste éveiller 1h ou 2
avant de me lever afin de ne gêner personnes mais quelques part, j'ai remarqué qu'une bonne sieste de 30 mn l'après midi était vraiment très récupérateur, merci a toi, je m'en vais de ce pas
compter les moutons, bises

love chocalDouchka de chez Catbib 08/06/2012 11:24

Si je peux me permettre néanmoins puisque la phytothérapie est une passion commune attention au millepertuis qui est photosensibilisant tu me diras en ce moment on ne risque pas grand chose des
baisers plein