Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Un arbre, des arbres et la vie....

2 Septembre 2010, 10:43am

Publié par marigotine FWI

 

 

                                                                    Un arbre à chats....

   

 

                                                                                 Des arbres aux tigres...

Aucun trucage ni mise en scène dans ce cliché. L’affrontement, qui a duré exactement sept secondes, oppose ici deux tigres royaux du Bengale, un jeune mâle et une vieille femelle, qui se disputent le même territoire. Le mâle s’est aventuré sur celui de la femelle et s’est même permis de dévorer la proie qu’elle avait tuée pour son dîner. Mais, à la surprise du photographe qui observait les évolutions des deux fauves depuis le matin, bien caché dans une jeep, l’âge et l’expérience l’ont emporté sur l’arrogance et les muscles de la jeunesse. La tigresse a chassé son squatter, prouvant par la même occasion que la loi de la jungle n’est pas forcément... celle du plus fort.
Aucun trucage ni mise en scène dans ce cliché. L’affrontement, qui a duré exactement sept secondes, oppose ici deux tigres royaux du Bengale, un jeune mâle et une vieille femelle, qui se disputent le même territoire. Le mâle s’est aventuré sur celui de la femelle et s’est même permis de dévorer la proie qu’elle avait tuée pour son dîner. Mais, à la surprise du photographe qui observait les évolutions des deux fauves depuis le matin, bien caché dans une jeep, l’âge et l’expérience l’ont emporté sur l’arrogance et les muscles de la jeunesse. La tigresse a chassé son squatter, prouvant par la même occasion que la loi de la jungle n’est pas forcément... celle du plus fort. (Ashley Gilbertson/Aurora/Cosmos)
                                                 Des arbres de lumière ....
Pour réaliser cette incroyable image des violents orages qui ont frappé Athènes, la capitale grecque, en juillet, le photographe Chris Kotsiopoulos a patienté plus de trente minutes près du stade olympique pour capturer 51 éclairs avant de les rassembler sur une seule vue. Particulièrement spectaculaire, ce montage est une performance photographique et un splendide document météorologique. L’artiste était tranquillement installé chez lui quand il a entendu le tonnerre frapper la ville avec une fréquence inhabituelle, soit une déflagration dans l’atmosphère toutes les dix secondes. L’homme de dos n’est resté dehors que pour les trois premiers éclairs.
Pour réaliser cette incroyable image des violents orages qui ont frappé Athènes, la capitale grecque, en juillet, le photographe Chris Kotsiopoulos a patienté plus de trente minutes près du stade olympique pour capturer 51 éclairs avant de les rassembler sur une seule vue. Particulièrement spectaculaire, ce montage est une performance photographique et un splendide document météorologique. L’artiste était tranquillement installé chez lui quand il a entendu le tonnerre frapper la ville avec une fréquence inhabituelle, soit une déflagration dans l’atmosphère toutes les dix secondes. L’homme de dos n’est resté dehors que pour les trois premiers éclairs. (Chris Kotsiopoulos/National Pictures/MAXPPP)
                                       Des arbres devenus frontière...
In extremis. Jeudi 29 juillet, deux agents patrouillent à Nogales, cette ville-frontière de l'Arizona avec le Mexique, un des points de passage des immigrants, sur les 3.000 km de frontière avec les États-Unis. Dans le même temps, une juge fédérale a suspendu la loi migratoire très controversée qui devait entrer en vigueur.
In extremis. Jeudi 29 juillet, deux agents patrouillent à Nogales, cette ville-frontière de l'Arizona avec le Mexique, un des points de passage des immigrants, sur les 3.000 km de frontière avec les États-Unis. Dans le même temps, une juge fédérale a suspendu la loi migratoire très controversée qui devait entrer en vigueur. (Mark Ralston/AFP)
                                                   Entre deux arbres...
Pause bien méritée ! Lundi 26 juillet, à Chandigarh, en Inde, cet enfant s’est endormi dans un hamac.
Pause bien méritée ! Lundi 26 juillet, à Chandigarh, en Inde, cet enfant s’est endormi dans un hamac. (Ajay Verma/REUTERS)
                                                 Seul entre les arbres...
Samedi 30 juillet, dans les environs de Voronezh, un soldat russe traverse une forêt de bouleaux ravagés par les flammes. La Russie connaît sa pire canicule depuis 130 ans et près de 700 feux ont déjà dévorés plus de 1000km2.
Samedi 30 juillet, dans les environs de Voronezh, un soldat russe traverse une forêt de bouleaux ravagés par les flammes. La Russie connaît sa pire canicule depuis 130 ans et près de 700 feux ont déjà dévorés plus de 1000km2. (Sergei Karpukhin/Reuters)
                                       Tous avec des arbres sur les bras...
 Chaque année des centaines d’étudiants sud-coréens consacrent volontairement une quinzaine de jours à un entraînement militaire. Ils espèrent renforcer leur mental et leurs capacités physiques, comme sur cette photo, mardi 3 août, dans le camp d’entraînement de Cheongryong, à Ansan, au sud ouest de Séoul.
Chaque année des centaines d’étudiants sud-coréens consacrent volontairement une quinzaine de jours à un entraînement militaire. Ils espèrent renforcer leur mental et leurs capacités physiques, comme sur cette photo, mardi 3 août, dans le camp d’entraînement de Cheongryong, à Ansan, au sud ouest de Séoul. (JoYong-Hak/ REUTERS)
                                                       L'arbre et la boue....
Le Pakistan n'a pas connu de telles inondations depuis 80 ans. Les pluies diluviennes ont affecté 4,5 millions de personnes, d'après un nouveau bilan communiqué vendredi par l'ONU. Vendredi 6 août, dans ce village du nord-ouest du pays, les rues se sont transformées en un terrible torrent de boue.
Le Pakistan n'a pas connu de telles inondations depuis 80 ans. Les pluies diluviennes ont affecté 4,5 millions de personnes, d'après un nouveau bilan communiqué vendredi par l'ONU. Vendredi 6 août, dans ce village du nord-ouest du pays, les rues se sont transformées en un terrible torrent de boue. REUTERS
                                       Des arbres et quelques hommes....
Les marques de la mousson, particulièrement violente cette année, restent visibles dans la majeure partie du Pakistan. Les habitants de Jacobabad se réfugient sur les ilots de terre épargné par les inondations.
Les marques de la mousson, particulièrement violente cette année, restent visibles dans la majeure partie du Pakistan. Les habitants de Jacobabad se réfugient sur les ilots de terre épargné par les inondations. © Rizwan Tabassum / AFP
                                  Arbres en trompe l'oeil.....
Les autorités israéliennes ont commencé dimanche à retirer une partie du mur de sécurité entourant la colonie juive de Gilo située à Jérusalem-Est.
Les autorités israéliennes ont commencé dimanche à retirer une partie du mur de sécurité entourant la colonie juive de Gilo située à Jérusalem-Est. Baz Ratner / Reuters
                                                        Marigotine

Commenter cet article

mr nobody 03/09/2010 06:34


as tu signé ton contrat de partenariat ?
si non c'est normal d'etre payé en points


sophro 02/09/2010 13:26


COUCOU -

Que serions-nous sans les arbres ???
bien jolies photos encore une fois. merci.
Bisous Sophro