Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Petit tour du monde en chansons...

9 Septembre 2012, 09:30am

Publié par marigotine FWI

 

 

 

   Quand soudain,

       j'ai vu passer un vol de grues sauvages...

 

 

    93ec90c8-f831-11e1-8df5-b320b23deea6-800x532.jpg

 Le président russe a fait une halte, en chemin vers le Forum de coopération économique Asie-Pacifique à Vladivostok. Vladimir Poutine a guidé un vol de grues sauvages menacées d'extinction dans la première étape de leur migration de quelque 5 000 kilomètres. Il a lui-même piloté un deltaplane motorisé et porté un vêtement blanc afin de ne pas effrayer les volatiles, selon l'ornithologue Yuri Markin, qui dirige la réserve naturelle d'Oksk, où les oiseaux ont grandi. Crédits photo : Alexei Druzhinin/AP/SIPA/Alexei Druzhinin/AP/SIPA

 

Monsieur le président je vous écris une lettre que vous lirez peut-être .....

 

                            4b1089ea-f831-11e1-8df5-b320b23deea6-800x532.jpg

Michelle Obama a reconnu mardi que le changement promis par son mari il y a quatre ans avait mis du temps à se concrétiser, mais a exhorté les Américains à accorder au chef de la Maison blanche un nouveau mandat pour relancer l'économie américaine. «Il me rappelle que le changement est difficile, que le changement est lent et qu'il n'arrive jamais immédiatement» Crédits photo : Carolyn Kaster/AP/SIPA/Carolyn Kaster/AP/SIPA

 

Vous permettez Monsieur que j'emprunte votre femme.....

                            8c214bea-f831-11e1-8df5-b320b23deea6-800x532.jpg

Bill Clinton a enflammé la convention démocrate mercredi soir à Charlotte, où Barack Obama a été formellement investi pour représenter les couleurs du parti à la présidentielle de novembre. Dans un discours d'une cinquantaine de minutes, longuement ovationné, l'ancien président américain a lancé un vibrant plaidoyer en faveur du président Obama, disant croire en lui «de tout coeur» et insistant sur ses capacités à redresser l'économie. Crédits photo : BRENDAN SMIALOWSKI/AFP

 

A Paris à vélo on dépasse les autos...
Automobilistes et piétons cohabitent désormais sur un tronçon de la voie Georges Pompidou à Paris, une innovation qui ne fait pas l'unanimité. La voie express de la rive droite, où les automobiles régnaient sans partage depuis 1967, a rouvert samedi après sept semaines de travaux qui ont transformé cette «autoroute urbaine» en «boulevard urbain», selon la mairie. Sur une portion d'environ 1,2 km courant du square de l'Hôtel de Ville à l'extrémité du quai Henri IV, les trottoirs ont été élargis d'un mètre au détriment des voies de circulation, des feux tricolores ont été installés et des passages protégés ont été dessinés pour permettre aux piétons d'accéder au fleuve.
Automobilistes et piétons cohabitent désormais sur un tronçon de la voie Georges Pompidou à Paris, une innovation qui ne fait pas l'unanimité. La voie express de la rive droite, où les automobiles régnaient sans partage depuis 1967, a rouvert samedi après sept semaines de travaux qui ont transformé cette «autoroute urbaine» en «boulevard urbain», selon la mairie. Sur une portion d'environ 1,2 km courant du square de l'Hôtel de Ville à l'extrémité du quai Henri IV, les trottoirs ont été élargis d'un mètre au détriment des voies de circulation, des feux tricolores ont été installés et des passages protégés ont été dessinés pour permettre aux piétons d'accéder au fleuve. Crédits photo : WARTNER/20 MINUTES/SIPA/SIPA
Youp'la boum quand notre coeur fait boum boum..
<strong>Sauve qui peut.</strong> Ils n'ont qu'un seul objectif: fuir pour rester en vie. Alors, ces ouvriers d'une usine de feux d'artifice à Sivakasi, dans l'Etat du Tamil Nadu, dans le sud de l'Inde courent sans relâche. Derrière eux, l'incendie suivi de l'explosion du bâtiment a fait au moins 33 morts et plusieurs dizaines de blessés. Les accidents sont fréquents dans cette ville, qui est aussi un centre de fabrication d'allumettes, où les normes de sécurité sont relativement laxistes. Un accident dans une usine en juillet 2005 avait fait au moins 20 morts.
 Ils n'ont qu'un seul objectif: fuir pour rester en vie. Alors, ces ouvriers d'une usine de feux d'artifice à Sivakasi, dans l'Etat du Tamil Nadu, dans le sud de l'Inde courent sans relâche. Derrière eux, l'incendie suivi de l'explosion du bâtiment a fait au moins 33 morts et plusieurs dizaines de blessés. Les accidents sont fréquents dans cette ville, qui est aussi un centre de fabrication d'allumettes, où les normes de sécurité sont relativement laxistes. Un accident dans une usine en juillet 2005 avait fait au moins 20 morts. Crédits photo : Uncredited/AP/SIPA/Uncredited/AP/SIPA

Commenter cet article

thierrys76 09/09/2012 13:36

Beau reportage emprunt d'humour mais aussi de triste réalités en ce qui concerne en autre les conditions de travail des salariés en Inde, merci, je lis toujours tes articles avec beaucoup
d’intérêt, bises