Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Les "primaires", oui! mais sous la couette....

3 Novembre 2011, 12:51pm

Publié par marigotine FWI

 

                   Pour notre plus grand bien: 

                                                   Allez on se met tous à penser.....

Pour vous Messieurs

                     Vertiges
Pour vous Mesdames
 

    

Croire que les préliminaires, c’est une option

 

Les préliminaires sont OBLIGATOIRES. Sans eux, on ne peut pas faire l’amour. Ils sont indispensables pour que l’excitation démarre et que l’érection masculine et la lubrification féminine puissent se rencontrer. Et l’amour en 2 minutes sans préliminaires ? Les préliminaires y sont cachés. Ce sont les préliminaires dans la tête. Le cerveau est une zone érogène et penser à l’érotisme de vos corps l’un contre l’autre peut suffire comme préliminaires. Un conseil ? Amusez-vous à inventer vos propres préliminaires imaginaires, fantasmes de ce que vous avez envie de faire avec l’autre. S’ils sont efficaces sur votre corps, s’ils provoquent une réaction dans votre sexe, c’est que vous connaissez les zones érogènes de votre cerveau

Pratiquer des préliminaires trop rapides

 

C’est souvent la grande déception des femmes. Elles ont besoin de longs préliminaires pour que leur corps soit prêt au plaisir. Une femme a ebesoin d’une durée de préliminaires au moins 3 fois plus longue qu’un homme... en moyenne. Pour certaines, les préliminaires idéaux dureraient 10 fois plus que ce que leur partenaire ne leur accorde ! Alors messieurs, un petit effort ? Un conseil ? Les préludes ne sont pas seulement des caresses, mais aussi des baisers. L’avez-vous déjà embrassée partout sur chaque centimètre carré de sa peau ? En avez-vous profité pour humer ses odeurs, tous ses parfums, pour observer comme le grain de sa peau change à chaque endroit ? Pour connaître la géographie de ses grains de beauté ?

Se focaliser sur les zones sexuelles

 

Les préludes, c’est le moment de prendre le temps de butiner sur des chemins érotiques. Certains ont l’impression qu’il s’agit d’une perte de temps : "Puisqu’on en a envie tous deux, allons directement à notre cible". La cible ? La zone sexuelle, celle des zones érogènes primaires, susceptibles, par des stimulations, de conduire à l’orgasme. Aller directement au pénis, au vagin ou au clitoris, c’est efficace, mais ce n’est pas la meilleure manière de donner le maximum de plaisir à vos corps. Un conseil ? Vous ressentez une envie aiguë de faire l’amour ? Sachez vous frustrer un peu ! Le plaisir en sera décuplé pour vous deux. Embrassez-vous, caressez-vous là où vous n’allez jamais pour éveiller des zones inattendues au plaisir.

Penser que les hommes n’en ont pas besoin

 

"Les femmes ont besoin de plus de préliminaires que les hommes". A force d’entendre répéter cette affirmation, certaines finissent par imaginer que les hommes n’ont pas besoin de préliminaires. Et bon nombre d’hommes se plaignent que leur partenaire attend qu’ils s’occupent d’elle... sans jamais lui rendre la pareille. Or les hommes ont besoin de préliminaires pour que leur érection soit de bonne qualité, mais aussi pour éviter l’éjaculation trop précoce. Les préliminaires permettent de faire diffuser l’excitation. Un conseil ? Madame, sachez vous occuper de lui. Osez lui dire : "Ne fais rien, allonge-toi, je m’occupe de tout"... Vous lui offrirez ainsi, en plus de votre attention, beaucoup plus de plaisir.

Mettre son partenaire sous pression

 

C’est une erreur très fréquente de la part des femmes. Elles n’ont pas toujours conscience de la pression qui règne sur leur partenaire. Et si son érection ne venait pas ? Il a besoin d’être sûr de lui pour profiter totalement des plaisirs de l’amour. C’est pourquoi, sans aller droit au but illico, savoir stimuler son érection dès le début des préliminaires permet de le rassurer pour aller butiner ensuite ailleurs. Un conseil ? N’hésitez pas à lui prodiguer très tôt des caresses sur le pénis et tout autour de lui, de manière à l’amener à une érection totalement rassurante pour lui, qui lui permettra de s’occuper de vous sereinement. Ce conseil est d’autant plus important que votre partenaire avance en âge

Restreindre les préliminaires à la sexualité orale

 

Cunnilingus et fellation sont pour beaucoup le nom des préliminaires. C’est une erreur monumentale, car il s’agit déjà de relations sexuelles qui vont bien plus loin que les préliminaires. Le problème, c’est que si vous considérez le sexe oral comme des préliminaires, c’est malheureusement que vous ne pratiquez pas, ou très peu de préliminaires. Vous passez donc à côté de beaucoup de plaisirs. Un conseil ? Imposez-vous de commencer pendant 20 minutes à faire l’amour sans toucher à vos zones sexuelles. Préparez vos corps, faites monter leur excitation en vous approchant du sexe de votre partenaire, mais sans vous y inviter encore

Méconnaître les zones érogènes tertiaires

 

Les zones érogènes primaires sont centrées sur le sexe, les zones érogènes secondaires tout autour et sur les seins ou mamelons. Et les zones tertiaires ? Ce sont les endroits du corps a priori sans connotation sexuelle et qui pourtant, caressés ou embrassés, vont faire tilt : ils font venir ou monter l’excitation sexuelle. Chaque personne possède des zones érogènes tertiaires différentes car elles sont très personnelles, liées à l’histoire de notre corps. Un conseil ? Partez explorer les zones sexuelles tertiaires de votre partenaire. Explorez ses endroits sensibles, creux des coudes ou des genoux, creux du coup, son visage sur chacun de ses centimètres carrés, son  dos son  ventre... Et vous découvrirez sa carte érotique

Réduire les préliminaires à des gestes

 

Les caresses, les massages, les câlins, les baisers, oui, ce sont bien des préliminaires. Mais le sens du toucher est un seul de nos 5 sens. Il existe donc bien d’autres préliminaires que ceux qui consistent à se toucher. Les paroles aussi peuvent faire monter l’excitation, qu’il s’agisse de mots d’amour ou de désir. Les odeurs respirées à même la peau de votre partenaire, sans le toucher, peuvent être très érotiques. Voir l’autre se déshabiller peut lancer votre excitation. Et même le partage d’idées sensuelles peut stimuler votre libido ! Un conseil ? Faites appel à vos souvenirs. Quels mots avez-vous déjà entendu qui ont boosté votre excitation ? Et si, avec votre partenaire, vous les utilisiez plus souvent?

Considérer les préliminaires comme un devoir

 

S’ils deviennent "un devoir conjugal", les préludes perdent beaucoup de leur saveur. Pourtant, l’art des préliminaires est l’art de s’amuser. Apprenez à jouer à faire monter la tension érotique entre vous. Comparons à un jeu quel qu’il soit : ce qui compte, ce n’est pas de gagner (l’orgasme), c’est de participer et de s’amuser ensemble ! Ce sont souvent les hommes qui considèrent les préliminaires comme une obligation car leur partenaire en a besoin. C’est vrai, mais l’essentiel est d’y prendre du plaisir à deux ! Un conseil ? Si pour vous les préliminaires semblent une obligation, concentrez-vous sur vos sensations les plus fines, les plus ténues. Il est probable que vous ne savez pas les écouter, les décoder... et en profiter

Donner ce que vous avez envie de recevoir

 

L’erreur la plus généreuse qui soit consiste à caresser l’autre comme on aime être caressé. Cela part d’un bon sentiment, mais tombe souvent à côté. Les amants n’ont souvent pas conscience d’agir de cette manière. C’est dommage car cette manière de faire constitue un facteur très limitant pour le plaisir mutuel. Un conseil ? Observez comment l’autre vous caresse. Doucement, rapidement, par pressions appuyées ou effleurements ? Et à quels endroits ? Quand c’est vous qui caressez, imitez sa manière de faire. Il est probable que vous entendiez : "Que c’était bon, tu ne m’avais jamais donné de caresses aussi sensuelles et excitantes"...

Juger les préliminaires ennuyeux !

 

Si vous trouvez les préliminaires ennuyeux, c’est à vous qu’il faut vous en prendre. Ces moments sont ce que vous en faites à deux. Pourquoi sont-ils ennuyeux ? Procédez-vous toujours exactement de la même manière. Les négligez-vous ? Vous centrez-vous trop sur la suite des événements ? Apprenez que le chemin est aussi important que le but à atteindre et prenez le temps de butiner au passage. C’est une philosophie de la vie ! Un conseil ? Pour introduire du changement, bandez les yeux de votre partenaire et proposez-lui de vous embrasser et de deviner quel endroit touchent ses lèvres. Sans la vue, on utilise le sens du toucher, mais aussi l’odorat et ces deux sens sont alors à un niveau d’éveil bien plus élevé qu’habituellement.

  Y'a pas de mal à se faire du bien en ce moment.....

Commenter cet article

thierrys76 04/11/2011 05:46


Et bien, bravo pour cet article si bien écrit, si complet etc.. que dire de plus, je crois que tu as su trouver les bons mots et explicatifs pour parler de ce sujet et le tout avec classe sans
médiocrité, bravo


Douchka de chez Catbibi 03/11/2011 14:25


Un article de circonstance car l'automne, l'hiver que des raisons de se réfugier sous la couette!!!