Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Les potins de la comère... (3ème volet)

22 Avril 2010, 08:54am

Publié par marigotine FWI

 

 

                                              Serge, ce talent fou.

 

Elisa

Un tube, LE tube de 1969... Serge Gainsbourg y chante son amour pour une femme de vingt ans plus jeune que lui...

Michèle Mercier

Michèle Mercier, actrice (Angélique, marquise des anges...) et chanteuse française, interprète La fille qui fait tchic-ti-tchic composée par Serge pour la bande originale du film de Michel Audiard Une veuve en or, tourné en 1969.

Françoise Hardy

Françoise Hardy inspire à Serge Gainsbourg Comment te dire adieu et l’Anamour en 1969...
En 1981, elle a étudié le thème astral de Serge pour son émission sur Radio Monte-Carlo : "Chez lui, l'affectivité est prépondérante, mais tantôt immature, avide, égocentrique, tantôt lucide, défaitiste, détachée. Chez lui, l'écriture n'est pas un acte de communication mais une manifestation esthétique…".

Melody Nelson

En 1971, Serge défraie la chronique en écrivant un véritable concept album. C'est L'Histoire de Melody Nelson inspirée du célèbre roman de Nabokov, Lolita.
En 7 compositions, dont deux de plus de 7 minutes, Gainsbourg raconte ses aventures avec une nymphette adolescente aux cheveux rouges qui trouvera la mort à bord de son avion...
La pochette de l'album ne laisse aucun doute sur l'identité de Melody Nelson : même sous son maquillage de poupée aux pommettes rouges et sa perruque, Jane Birkin est Melody.

Kate Barry

Kate Barry est la première fille de Jane, qu'elle a eue avec le musicien John Barry. Serge Gainsbourg considèrera toujours Kate comme sa propre fille. Il lui demandera de l'appeler papa...

Donna Summer

Donna Summer, super star du disco, a eu l'idée du tube Love to Love You Baby en écoutant Je t'aime Moi non plus chanté par Serge Gainsbourg et Jane Birkin...
Elle enregistre le titre français sur l'album Thank God it' s Friday en 1978 dans une version de seize minutes...

Catherine Deneuve
En 1981, Serge lui compose un album intitulé Souviens-toi de m'oublier.
Catherine : " [...]Je l'ai beaucoup accompagné dans des mois difficiles, douloureux, et comme cela arrive souvent avec des gens qui sortent la nuit, qui boivent - il buvait quand même beaucoup plus que moi ! [...] On a eu une complicité joyeuse qui a pu souvent, d'ailleurs, être mal interprétée. On s'était connus sur "Je vous aime" et on était restés proches" (extrait de Studio Magazine 1997). Dieu est un fumeur de havane est dans la bande originale de ce film...
Serge se fend d'un calembour à la sortie de l'album : "Deneuve ? Non, d'occase !". Deneuve lui expédie aussitôt un télégramme cinglant : [...]"J'avais de l'affection pour vous mais plus d'indulgence serait complaisant".
Caroline Von Paulus, alias Bambou
En 1981, Gainsbourg rencontre une nouvelle muse, Bambou. Une jeune eurasienne de 21 ans, chinoise par sa mère et allemande par son père. Il lui écrit Made in China, qui sera un échec.
Lucien, dit Lulu Gainsbourg, naît en 1986 de leur union.
C’est Bambou qui retrouvera en 1991 le corps inanimé de Serge dans la chambre de leur hôtel particulier du 5 bis, rue de Verneuil, dans le VIIe arrondissement de Paris.
Isabelle Adjani
La belle Isabelle Adjani s’essaie à la musique avec Serge Gainsbourg. En 1983, il permet pour la première fois à cette interprète de collaborer aux textes et même d'en écrire une toute seule... Sur onze chansons de l’album d’Adjani, quatre sont de Gainsbourg et six en collaboration. Elle obtient un numéro 1 en 45 tours avec Pull marine, qui bénéficie d'un vidéo-clip réalisé par Luc Besson, qui reçoit d’ailleurs la Victoire de la Musique du meilleur vidéo clip
Charlotte Gainsbourg
On découvre  la voix de Charlotte, en 1984, quand elle chuchotte Lemon Incest en compagnie de son père. Elle continue sa collaboration avec lui sur le très personnel Charlotte for Ever, un album et un film controversé où il met en scène un scénariste alcoolique et suicidaire qui ne vit que pour sa fille Charlotte...
Viktor Lazlo
Glamour et sensuelle, Victor Lazlo, pseudonyme tiré du nom d’un des personnages du film Casablanca, interprète Amour puissance six en 1988, composé par Gainsbourg. Il lui confectionne un univers jazzy tout en douceur et en sensualité...
Vanessa Paradis
En 1990, Vanessa Paradis rencontre Serge Gainsbourg. Il souhaite travailler avec elle et lui compose l'album Variations sur le même t'aime. Grand succès. Vanessa sera très exigeante, refusant certains textes. Il répètera à qui veut l'entendre que "Paradis, c’est l’enfer"...
                                                                      Marigotine

 

Commenter cet article