Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Les potins de la comère (2ème volet)...

22 Avril 2010, 08:44am

Publié par marigotine FWI

 

 

                    Et oui il les aimait toutes, et  il leur a écrit de superbes chansons....

 

 

    

France Gall

France Gall remporte le concours de l'Eurovision en 1965 avec Poupée de cire, poupée de son.
"Serge écrivait des chansons qui correspondaient à la manière dont il me voyait. J'étais triste et solitaire. A vingt ans, j'étais encore un bébé. J'aimais ses mots et son style, il était moderne, je chantais ses chansons avec plus de plaisir que celles des autres. A l'époque, j'avais très peur des garçons et cette chanson me ressemblait", avoue France Gall.
Pour lui avoir fait chanter "Les Sucettes", avec ses fameuses allusions salaces, Serge lui offre un bracelet Hermès...

 

Michèle Torr

En 1965, Serge compose pour elle Non à tous les garçons. Cette année va marquer un tournant dans la carrière de Serge, les commandes affluent de toutes parts. Les femmes en particulier le sollicitent : "Elles me veulent toutes, ce sont elles qui demandent, moi je n’oserais pas, je suis trop timide", assure-t-il...

Régine

La collaboration entre la "reine de la nuit" et Serge donne lieu à de nombreux titres, en 1965 avec Les p'tits papiers, Grand Prix de l'Académie Charles Cros, en 1967 avec Loulou, puis en 1968, 1971, 1972 et enfin en 1978 avec Les femmes ça fait pédé..

Valérie Lagrange

Elle croise le chemin de Serge en 1965. Il lui compose un air latino avec de bons jeux de mots, c'est La Guérilla. Un succès...

Dalida

Dalida, célèbre chanteuse et actrice d’origine italienne, tourne d’abord en 1963 L'inconnue de Hong-Kong de Jacques Poitrenaud avec Serge Gainsbourg.
Puis, en 1966, ce dernier lui écrit Je préfère naturellement...

Marianne Faithfull

Chanteuse et icône du rock de la belle époque, elle chante Hier ou demain, composée par Serge en 1967.

Minouche Barelli

Minouche interprète en 1967 Boum badaboum. Minouche représente la France à l'Eurovision 1967 où elle se classe 5e... Cette chanson, qui clame la liberté d'expression de la jeunesse dans une société étriquée fait souffler un vent de provocation pré 68 : "[...] Laissez-moi vivre un peu !".

Stone

Gainsbourg aime mêler une foule de personnages à ses chansons : amantes, personnages historiques, stars du cinéma ou de la littérature. Dans Buffalo Bill, chanson que lui a offert Gainsbourg, Stone interprète en 1967 une figure mythique de la conquête de l'Ouest...

Bonnie

Voilà une femme que Gainsbourg n’a jamais rencontrée, mais qui a pourtant joué un grand rôle dans sa vie... Bonnie, de Bonnie and Clyde, bien sûr, ce couple de brigands qui ont perpétré leurs crimes dans le sud-ouest des États-Unis pendant la Grande Dépression (1929)...

Manon

Encore une femme importante de la vie de Gainsbourg, pour avoir été l’héroïne d’une des ses chansons... Dans ’’Manon’’, Serge rend hommage à la tragique aventure amoureuse de Manon Lescaut et du chevalier Des Grieux, les héros du roman de l’abbé Prévost.

Zizi Jeanmaire

Serge et Zizi vont collaborer à de multiples reprises : en 1968 avec Bloody Jack, et en 1972 où elle interprète 9 chansons signées "Gainsbarre" dans son spectacle du Casino de Paris.
En 1995, Zizi fait son show dans Zizi au Zénith, un spectacle hommage. Elle interprète là encore les chansons qu'il lui avait écrites.

Mireille Darc

Serge compose énormément à la fin des annés 60 : "C'est à cette époque-là que j'ai battu mon record d'insomnies voulues, je n'ai pas dormi pendant huit jours. La nuit, je composais la musique de ce qui allait être enregistré le lendemain. Le matin, j'étais aux sessions en studio et l'après-midi je tournais. […] Après ça, j'ai dormi 48 heures non stop". Pour Mireille Darc, il écrit La cavaleuse en 1968 et L'hélicoptère en 1969...

Jane Birkin

Une rencontre un peu au hasard sur le tournage du film Slogan en 1968, alors que Gainsbourg vient tout juste de rompre avec Bardot...
"On va donc en studio tourner une ou deux scènes d'essai", raconte Serge, "et d'emblée, excédé, je lui balance : "Mais comment pouvez-vous accepter de tourner un rôle en France alors que vous ne parlez pas un mot de français !". Du coup, elle se met à chialer. Au moment des rushes, je dis à Grimblat : "Pas mal, la petite Anglaise"...
Jane B. Anglaise. Cheveux châtains, de sexe féminin sera sa compagne jusqu'à Baby alone in Babylone'', le disque de leur rupture.

 

                                      à suivre......

                                                                                                             Marigotine

Commenter cet article