Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Les manchots des terres australes, et oui encore eux ....

4 Mars 2010, 12:10pm

Publié par marigotine FWI



        

Les terres australes, l'ultime sanctuaire

- Isolées et protégées de l'homme par leur climat extrême, les terres australes et antarctiques françaises ont conservé une biodiversité remarquable. La Cité des sciences et de l'industrie présente ces richesses jusqu'au 2 mai.

   Contrairement au Kenya où j'ai eu la chance de séjourner, les terres australes
et leur environnement majestueux je ne saurai mieux vous les faire partager que :
           Grâce au diaporama de Pauline Fréour, journaliste au Figaro.         
 
          


Les îles Crozet abritent ainsi la communauté d’oiseaux de mer la plus abondante au monde (25 millions de reproducteurs par an). Ici, deux albatros à sourcil noir.
Les îles Crozet abritent ainsi la communauté d’oiseaux de mer la plus abondante au monde (25 millions de reproducteurs par an). Ici, deux albatros à sourcil noir. Cédric Marteau - Taaf
Les colonies de manchots royaux peuvent atteindre plus d’un million d’individus.
Les colonies de manchots royaux peuvent atteindre plus d’un million d’individus. Cédric Marteau
Le gorfou sauteur est une autre espèce présente dans la zone subantarctique. Ce manchot, qui se distingue par des aigrettes jaunes au-dessus des yeux, construit généralement son nid en haut des falaises qu'il grimpe par des séries de petits bonds, d'où son nom.
Le gorfou sauteur est une autre espèce présente dans la zone subantarctique. Ce manchot, qui se distingue par des aigrettes jaunes au-dessus des yeux, construit généralement son nid en haut des falaises qu'il grimpe par des séries de petits bonds, d'où son nom. Cédric Marteau, Taaf
Le manchot empereur, espèce emblématique des régions froides, vit exclusivement en Antarctique, notamment en Terre Adélie.
Le manchot empereur, espèce emblématique des régions froides, vit exclusivement en Antarctique, notamment en Terre Adélie. Taaf
De nombreux mammifères marins sont également présents dans la zone : plusieurs espèces de dauphins, de baleines mais également de fortes concentrations d’otaries et d’éléphants de mer, comme ces deux spécimens qui s'affrontent sur la plage de Ratmanoff à Kerguelen.
De nombreux mammifères marins sont également présents dans la zone : plusieurs espèces de dauphins, de baleines mais également de fortes concentrations d’otaries et d’éléphants de mer, comme ces deux spécimens qui s'affrontent sur la plage de Ratmanoff à Kerguelen. Amadine George - Taaf
Les plages des îles Éparses sont quant à elles d’importants lieux de ponte pour les tortues marines vertes et imbriquées, espèces menacées et protégées au niveau international.
Les plages des îles Éparses sont quant à elles d’importants lieux de ponte pour les tortues marines vertes et imbriquées, espèces menacées et protégées au niveau international. Taaf
Les territoires austraux et antarctiques accueillent depuis plusieurs décennies de nombreuses activités de recherche. En moyenne, 225 chercheurs français et étrangers sont présents chaque année sur les bases, contribuant à une soixantaine de programmes. Ici, un scientifique s'assure de la bonne santé des poussins de manchots royaux au Crozet.
Les territoires austraux et antarctiques accueillent depuis plusieurs décennies de nombreuses activités de recherche. En moyenne, 225 chercheurs français et étrangers sont présents chaque année sur les bases, contribuant à une soixantaine de programmes. Ici, un scientifique s'assure de la bonne santé des poussins de manchots royaux au Crozet. Sylvie Geiger - Ipev - CNRS photothèque
L’abondance et la spécificité de la faune et de la flore de ces territoires aux climats extrêmes en font des sanctuaires de biodiversité ayant peu d’équivalents à l’échelle planétaire. Créée en 2006, la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises couvre 700.000 hectares, ce qui en fait, de très loin, la plus grande de France. <br>Elle s’étend sur l’ensemble des parties terrestres de Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam et couvre une grande partie des eaux qui les entourent. <br>Également édifiées en réserve naturelle, les îles Éparses, parmi lesquelles Juan de Nova <i>(notre photo).</i>
L’abondance et la spécificité de la faune et de la flore de ces territoires aux climats extrêmes en font des sanctuaires de biodiversité ayant peu d’équivalents à l’échelle planétaire. Créée en 2006, la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises couvre 700.000 hectares, ce qui en fait, de très loin, la plus grande de France.
Elle s’étend sur l’ensemble des parties terrestres de Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam et couvre une grande partie des eaux qui les entourent.
Également édifiées en réserve naturelle, les îles Éparses, parmi lesquelles Juan de Nova (notre photo). Taaf
Les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf), collectivité d’outre-mer créée en 1955, sont formées par l’archipel de Crozet <i>(notre photo),</i> l’archipel de Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie au sein du continent antarctique, et, depuis 2007, les îles Éparses (Europa, Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India et Tromelin). <a href=''http://www.lefigaro.fr/assets/images/carte-taaf.jpg'' target=''_blank''>Localiser les îles sur une carte</a>.
Les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf), collectivité d’outre-mer créée en 1955, sont formées par l’archipel de Crozet (notre photo), l’archipel de Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie au sein du continent antarctique, et, depuis 2007, les îles Éparses (Europa, Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India et Tromelin). Localiser les îles sur une carte. Laurent Besnard - Taaf

Situés en moyenne à 13.000 km de la métropole, les archipels de Kerguelen et de Crozet, ainsi que les îles Saint-Paul et Amsterdam, ne sont accessibles que par la mer. C'est le <i>Marion Dufresne</i> (ici, à l'approche de l'île d'Amsterdam), qui assure le ravitaillement et le transport des hommes présents sur place - scientifiques ou militaires. <br>Les Taaf n’ont pas d’habitants permanents. Il faut en moyenne cinq jours au navire pour parcourir les 3.000 km qui séparent ces territoires de l'île de la Réunion, leur port d'attache.
Situés en moyenne à 13.000 km de la métropole, les archipels de Kerguelen et de Crozet, ainsi que les îles Saint-Paul et Amsterdam, ne sont accessibles que par la mer. C'est le Marion Dufresne (ici, à l'approche de l'île d'Amsterdam), qui assure le ravitaillement et le transport des hommes présents sur place - scientifiques ou militaires.
Les Taaf n’ont pas d’habitants permanents. Il faut en moyenne cinq jours au navire pour parcourir les 3.000 km qui séparent ces territoires de l'île de la Réunion, leur port d'attache. Lucia Simion

                                                                Marigotine

Commenter cet article

gene 04/03/2010 14:17


magnifique photos! merci de nous emmener dans un si beau voyage! bonne journée!