Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Les brèves du lundi, petit survol en images...

4 Février 2013, 10:42am

Publié par marigotine FWI

 

 

 

                   Un petit survol en images de la semaine écoulée.

                              93ec90c8-f831-11e1-8df5-b320b23deea6-800x532

 

Ils ne "Gandhi-ront" jamais...

                Sauf pour ce jour de comémoration du Martyr's Day!

 

 

<strong>Petits Gandhi</strong>. Des enfants habillés comme le Mahatma Gandhi commémorent ce jeudi «Martyr's day», le jour du martyr Chennai en Inde. C'est le 30 janvier 1948 que le guide spirituel de l'indépendance indienne, apôtre de la lutte non violente, était assassiné de trois balles par un extrémiste alors qu'il allait faire sa prière sur les gazons du palais Birla. Plus de deux millions d'Indiens assistèrent à ses funérailles.
Des enfants habillés comme le Mahatma Gandhi commémorent ce jeudi «Martyr's day», le jour du martyr Chennai en Inde. C'est le 30 janvier 1948 que le guide spirituel de l'indépendance indienne, apôtre de la lutte non violente, était assassiné de trois balles par un extrémiste alors qu'il allait faire sa prière sur les gazons du palais Birla. Plus de deux millions d'Indiens assistèrent à ses funérailles. Crédits photo : © Babu Babu / Reuters/REUTERS

 Des acrobates de l'enfer!

           Ce n'est pas le mur des lamentations, et pour cause! mais ce n'est pas non plus le mur de la honte, c'est encore pire!

              Partout et toujours en Syrie, c'est le mur de l' horreur.

               bf1935d8-6c87-11e2-880f-225018c44652-800x532.jpg

. Au milieu des ruines, en équilibre sur les dernières tiges d'acier et les tuyaux tordus qui soutiennent encore le plancher de béton de cet immeuble bombardé de Mleha, dans la banlieue de Damas, ces deux combattants de la brigade Tahrir al-Sham de l'Armée syrienne libre vident leurs chargeurs à l'aveugle sur les soldats de l'armée régulière qui les assiègent. En Syrie, la guerre civile continue et apporte chaque jour son lot de morts et d'atrocités. Selon l'ONU, plus de 60.000 personnes ont déjà perdu la vie dans ce pays à la dérive, où aucune solution ne semble en vue. Le nombre des réfugiés syriens enregistrés dans les pays voisins dépasse désormais les 700.000, selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Crédits photo : © Goran Tomasevic / Reuters/© Goran Tomasevic / Reuters

 

Ce n'est pas le " Jour d'après"

                               Mais juste après le feu....la glace!

 

<strong>Sous le feu, la glace</strong>. Épuisé et grelottant de froid, le lieutenant Charley De Jesus, des pompiers de Chicago, traverse l'incroyable paysage gelé qui s'étend devant lui. Face à l'incendie d'un immense entrepôt, plus du tiers des effectifs des pompiers de la ville ont été mobilisés pour lutter contre les flammes qui ont ravagé l'édifice. Mais si le brasier a fini par s'éteindre, les soldats du feu ont été confrontés à un autre péril: la glace. Par une température de - 46 °C, toute l'eau déversée par leurs lances s'est figée, recouvrant le bâtiment ainsi que les véhicules et l'ensemble des alentours. Dans un paysage de fin du monde, les services d'urgence se sont retrouvés pris au piège d'une glace épaisse et souillée de produits retardants.
 Épuisé et grelottant de froid, le lieutenant Charley De Jesus, des pompiers de Chicago, traverse l'incroyable paysage gelé qui s'étend devant lui. Face à l'incendie d'un immense entrepôt, plus du tiers des effectifs des pompiers de la ville ont été mobilisés pour lutter contre les flammes qui ont ravagé l'édifice. Mais si le brasier a fini par s'éteindre, les soldats du feu ont été confrontés à un autre péril: la glace. Par une température de - 46 °C, toute l'eau déversée par leurs lances s'est figée, recouvrant le bâtiment ainsi que les véhicules et l'ensemble des alentours. Dans un paysage de fin du monde, les services d'urgence se sont retrouvés pris au piège d'une glace épaisse et souillée de produits retardants. Crédits photo : © John Gress / Reuters/© John Gress / Reuters
Mais que regarde ces charmentes étudiantes américaines?
Justin Bieber en chair et en os?
Le décollage d'une nouvelle navette spaciale?
En tout cas ça décoiffe un max...
(réponse juste en-dessous) brrrr brrrr!

<strong>Dans le vent</strong>. Ces élèves de l'école de Maitland Park à Maitland, en Floride, assistent au décollage de Marine One, l'hélicoptère qui transporte le Président américain depuis la pelouse Sud de la Maison Blanche. Barack Obama était ensuite attendu à Las Vegas, dans le Nevada, où il a donné le coup d'envoi d'un des grands chantiers de son second mandat: la réforme du système d'immigration. Elle devrait conduire à la régularisation de 11 millions de clandestins qui vivent aux États-Unis. Ce discours intervient au lendemain de la présentation par huit sénateurs démocrates et républicains d'un plan remettant tout le système à plat.
. Ces élèves de l'école de Maitland Park à Maitland, en Floride, assistent au décollage de Marine One, l'hélicoptère qui transporte le Président américain depuis la pelouse Sud de la Maison Blanche. Barack Obama était ensuite attendu à Las Vegas, dans le Nevada, où il a donné le coup d'envoi d'un des grands chantiers de son second mandat: la réforme du système d'immigration. Elle devrait conduire à la régularisation de 11 millions de clandestins qui vivent aux États-Unis. Ce discours intervient au lendemain de la présentation par huit sénateurs démocrates et républicains d'un plan remettant tout le système à plat. Crédits photo : © Larry Downing / Reuters/REUTERS
28 mètres et juste une "ride"
          Wouah! effectivement ça décoiffe sérieusement...
(J'aime mieux pour lui que pour moi!)

<strong>Nouveau record</strong>. L'objectif de Garrett McNamara: «rider» la plus grande vague du monde. Cela semble aujourd'hui chose faite. Lundi, ce surfeur hawaïen de 45 ans a dominé une montagne d'eau que l'on soupçonne de dépasser les 91 pieds, soit un peu plus de 28 mètres, sur le spot de Nazaré au Portugal. La taille précise du mastodonte, qu'il a attaqué tracté par un scooter des mers, est en cours de validation. En novembre 2011, il avait dévalé sur sa planche de surf une vague de presque 24 mètres reconnue par le Livre Guinness des records comme «la plus grande jamais surfée».
 L'objectif de Garrett McNamara: «rider» la plus grande vague du monde. Cela semble aujourd'hui chose faite. Lundi, ce surfeur hawaïen de 45 ans a dominé une montagne d'eau que l'on soupçonne de dépasser les 91 pieds, soit un peu plus de 28 mètres, sur le spot de Nazaré au Portugal. La taille précise du mastodonte, qu'il a attaqué tracté par un scooter des mers, est en cours de validation. En novembre 2011, il avait dévalé sur sa planche de surf une vague de presque 24 mètres reconnue par le Livre Guinness des records comme «la plus grande jamais surfée». Crédits photo : To Mane/AP/SIPA/To Mane/AP/SIPA


Commenter cet article