Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Le mercredi c'est la journée de l'intégration...

10 Octobre 2012, 05:49am

Publié par marigotine FWI

 

 

 

Deux frères:

           Deux intégrations différentes.....

 

                     integration.jpg

 

 

Le salon internationnal de la voiture électrique est ouvert....

Ah! non merde c'est le train fantôme!

Faut vraiment que je mette de l'ordre dans mes fiches.

<strong>Lille 3000</strong>. Ils ont fait un tour de train fantôme ensemble, visité des expositions, serré des mains, salué des artistes, et assisté ensemble à la grande parade, peuplée de créatures étranges et de fantômes. La maire de Lille Martine Aubry et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ont lancé samedi les festivités de «Fantastic», trois mois de manifestations culturelles dans la métropole nordiste, en soulignant le rôle joué par la culture en temps de crise. «Que ceux qui doutent de la capacité de la France à réussir son redressement viennent ici à Lille, ils verront qu'ici on se bat, qu'on se laisse bousculer par les artistes, qu'on recherche toutes les voies possibles pour redonner de l'espoir, de la confiance, de la justice, de l'avenir à tous ceux qui vivent ici», a-t-il renchéri. Jusqu'au 13 janvier, plus de 800 expositions, installations de rue, spectacles, concerts, films, conférences, etc., sont programmés à Lille et dans sa métropole sur le thème du fantastique.
 Ils ont fait un tour de train fantôme ensemble, visité des expositions, serré des mains, salué des artistes, et assisté ensemble à la grande parade, peuplée de créatures étranges et de fantômes. La maire de Lille Martine Aubry et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ont lancé samedi les festivités de «Fantastic», trois mois de manifestations culturelles dans la métropole nordiste, en soulignant le rôle joué par la culture en temps de crise. «Que ceux qui doutent de la capacité de la France à réussir son redressement viennent ici à Lille, ils verront qu'ici on se bat, qu'on se laisse bousculer par les artistes, qu'on recherche toutes les voies possibles pour redonner de l'espoir, de la confiance, de la justice, de l'avenir à tous ceux qui vivent ici», a-t-il renchéri. Jusqu'au 13 janvier, plus de 800 expositions, installations de rue, spectacles, concerts, films, conférences, etc., sont programmés à Lille et dans sa métropole sur le thème du fantastique. Crédits photo : BAZIZ CHIBANE / SIPA PRESS

Voila ce que j'appellerai de l'intégration intelligente!

C'est pas plus sorcier que ça....

                                Une bonne dose d'imagination, un bon déguisement pour l'approche, et hop! le tour est joué. 

 

                     Elle est pas belle l'idée!

 

 

<strong>Weekend d'intégration.</strong> Tao Tao, un panda géant né au centre de conservation d'Hetaoping, situé dans la réserve naturelle de Wolong, en Chine, a eu droit à des déménageurs très personnalisés ce lundi: pour le transférer dans une forêt à proximité, le panda, âgé de 26 mois, a été escorté par des soigneurs en tenue de circonstance. Sa maman, Cao Cao, était avec lui. Ce changement d'environnement fait partie d'une série de tests afin que l'animal apprenne à vivre dans des conditions proches de celles du milieu naturel et où les contacts avec l'homme sont quasi inexistants. Il s'agit d'un programme de formation jalonné de grandes étapes où les difficultés deviennent croissantes et surtout se rapprochent de plus en plus de ce que Tao Tao pourra trouver dans la nature une fois qu'il aura été relâché.
 Tao Tao, un panda géant né au centre de conservation d'Hetaoping, situé dans la réserve naturelle de Wolong, en Chine, a eu droit à des déménageurs très personnalisés ce lundi: pour le transférer dans une forêt à proximité, le panda, âgé de 26 mois, a été escorté par des soigneurs en tenue de circonstance. Sa maman, Cao Cao, était avec lui. Ce changement d'environnement fait partie d'une série de tests afin que l'animal apprenne à vivre dans des conditions proches de celles du milieu naturel et où les contacts avec l'homme sont quasi inexistants. Il s'agit d'un programme de formation jalonné de grandes étapes où les difficultés deviennent croissantes et surtout se rapprochent de plus en plus de ce que Tao Tao pourra trouver dans la nature une fois qu'il aura été relâché. Crédits photo : HAP/Quirky China News //REX/SIPA/HAP/Quirky China News //REX/SIPA

Tout pareil:
          De l'intégration mais sous haute tension....

<strong>Haute tension.</strong> Conspuée par la rue, parfois caricaturée en nazi dans la presse tabloïd, Angela Merkel est arrivée mardi à Athènes pour une visite sous haute sécurité. La chancelière allemande doit donner son soutien au gouvernement conservateur d'Antonis Samaras. Au nom du maintien du pays dans l'euro, ce dernier tente d'imposer un nouveau train d'austérité rejeté par la population. En réponse, des manifestants doivent descendre une nouvelle fois dans la rue aujourd'hui pour exprimer leur colère. Alors, pour éviter tout débordement, le gouvernement grec a sorti l'artillerie lourde: 6500 policiers mobilisés, le centre d'Athènes fermé… Et pour cause: les Grecs tiennent la chancelière comme personnellement responsable de la baisse de leur niveau de vie, pointant du doigt son intransigeance à vouloir assainir les comptes du pays, «au risque de l'étouffer avant de l'avoir guéri».
Conspuée par la rue, parfois caricaturée en nazi dans la presse tabloïd, Angela Merkel est arrivée mardi à Athènes pour une visite sous haute sécurité. La chancelière allemande doit donner son soutien au gouvernement conservateur d'Antonis Samaras. Au nom du maintien du pays dans l'euro, ce dernier tente d'imposer un nouveau train d'austérité rejeté par la population. En réponse, des manifestants doivent descendre une nouvelle fois dans la rue aujourd'hui pour exprimer leur colère. Alors, pour éviter tout débordement, le gouvernement grec a sorti l'artillerie lourde: 6500 policiers mobilisés, le centre d'Athènes fermé… Et pour cause: les Grecs tiennent la chancelière comme personnellement responsable de la baisse de leur niveau de vie, pointant du doigt son intransigeance à vouloir assainir les comptes du pays, «au risque de l'étouffer avant de l'avoir guéri». Crédits photo : ICON/REUTERS

Ah! oui c'est vrai lui il n'était pas encore intégré dans la crèche de Noël....

Arche de Noé. C'était un office un peu particulier. Comme chaque année, une bénédiction collective d'animaux a été organisée dans l'église Saint-Pierre d'Arène à Nice, ce dimanche. Le père Gil Florini a béni chiens, chats et autres chevaux, tous accompagnés de leurs maîtres. «Seigneur des créatures, fais que l'homme, mon maître, soit aussi fidèle à l'égard des autres hommes que je le suis pour lui. Fais qu'il aime sa famille et ses enfants comme je les aime. Fais que je sois toujours un véritable chien, fais qu'il soit toujours un véritable homme». S'ils n'ont pas exactement prononcé les mots de cette manière, tous les animaux présents hier après-midi à l'église, n'en pensaient pas moins. Les aboiements des chiens, le miaulement des chats ne laissaient aucun doute à cet égard. Ils dodelinaient de la tête pendant le prêche du maître de cérémonie, le père Gil Florini.
Arche de Noé. C'était un office un peu particulier. Comme chaque année, une bénédiction collective d'animaux a été organisée dans l'église Saint-Pierre d'Arène à Nice, ce dimanche. Le père Gil Florini a béni chiens, chats et autres chevaux, tous accompagnés de leurs maîtres. «Seigneur des créatures, fais que l'homme, mon maître, soit aussi fidèle à l'égard des autres hommes que je le suis pour lui. Fais qu'il aime sa famille et ses enfants comme je les aime. Fais que je sois toujours un véritable chien, fais qu'il soit toujours un véritable homme». S'ils n'ont pas exactement prononcé les mots de cette manière, tous les animaux présents hier après-midi à l'église, n'en pensaient pas moins. Les aboiements des chiens, le miaulement des chats ne laissaient aucun doute à cet égard. Ils dodelinaient de la tête pendant le prêche du maître de cérémonie, le père Gil Florini. Crédits photo : BEBERT BRUNO / SIPA PRESS/BRUNO BEBERT

Apparament l'intégration est réussie...

<strong>Ouvert.</strong> Le premier «Forum mondial de la démocratie» a été ouvert ce lundi à Strasbourg par le secrétaire général des Nations-Unies, le Coréen Ban Ki-moon, en compagnie de la Yéménite Tawakkol Karman, Prix Nobel de la Paix 2011. Ban Ki-moon a qualifié d'»extrêmement dangereuse» l'escalade du conflit à la frontière entre la Syrie et la Turquie et a appelé toutes les parties «à abandonner l'usage de la violence, et à se diriger vers une solution politique». Jeudi dernier, après de longues tractations entre les pays occidentaux et la Russie, le Conseil de sécurité des Nations unies avait publié une déclaration dénonçant le bombardement par la Syrie d'un village turc frontalier et appelant les deux pays voisins à la retenue. Tawakkul Karman a, elle, interpellé les Etats membres de l'ONU, les appelant à donner à l'organisation internationale les moyens de sortir de sa «paralysie» pour promouvoir la démocratie dans le monde. «Au nom de la souveraineté et de la non-ingérence dans les affaires internes des pays, les Nations unies sont pieds et poings liés face au despotisme», a-t-elle regretté.
Le premier «Forum mondial de la démocratie» a été ouvert ce lundi à Strasbourg par le secrétaire général des Nations-Unies, le Coréen Ban Ki-moon, en compagnie de la Yéménite Tawakkol Karman, Prix Nobel de la Paix 2011. Ban Ki-moon a qualifié d'»extrêmement dangereuse» l'escalade du conflit à la frontière entre la Syrie et la Turquie et a appelé toutes les parties «à abandonner l'usage de la violence, et à se diriger vers une solution politique». Jeudi dernier, après de longues tractations entre les pays occidentaux et la Russie, le Conseil de sécurité des Nations unies avait publié une déclaration dénonçant le bombardement par la Syrie d'un village turc frontalier et appelant les deux pays voisins à la retenue. Tawakkul Karman a, elle, interpellé les Etats membres de l'ONU, les appelant à donner à l'organisation internationale les moyens de sortir de sa «paralysie» pour promouvoir la démocratie dans le monde. «Au nom de la souveraineté et de la non-ingérence dans les affaires internes des pays, les Nations unies sont pieds et poings liés face au despotisme», a-t-elle regretté. Crédits photo : Christian Lutz/AP/SIPA/Christian Lutz/AP/SIPA
Oui je sais, je l'ai déjà mise au début!
Mais j'aime bien ce cliché et toute la réflexion qui s'en dégage....      
 
          integration.jpg

Commenter cet article

thierrys76 10/10/2012 17:02

Intéressant marigotine, j'avoue que l'image que tu as mis au début et à la fin de ton article peut faire réfléchir, après tout a chacun peut y voir ou penser ce qu'il veut. A part cela Aubry et le
premier ministre qui sorte d'un train fantôme, la cela vaut son pesant d'or, allez bon mercredi, bises