Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

K- 8, perdre du poids selon son profil hormonal....

12 Avril 2010, 10:15am

Publié par marigotine FWI

 

 

           Et si nos hormones étaient responsables de nos kilos en trop ?

 Selon l'enquête Dr Pierre Nys, nutritionniste, pour mincir vite, il faut mincir selon son profil hormonal !

                                    Je vous livre quelques secrets de ce régime.

Combien de kilos perd-on avec ce régime ?

Avec un régime basé sur son profil hormonal, on peut perdre 2 à 8 kilos en un mois (ce régime doit être suivi 4 semaines), selon le Dr Pierre Nys, endocrinologue et nutritionniste. Les hormones ont une action sur les cellules graisseuses. Selon lui, il existe trois grands types de dérèglements, donc trois profils : insuline, leptine, stress.

- L’insuline permet au sucre de pénétrer dans les cellules et favorise le stockage des graisses.

- La leptine, sécrétée par les cellules graisseuses, participe au contrôle du poids par le cerveau.

- Le stress fait secréter des hormones qui favorisent le stockage.

                      Cette méthode est adaptée pour chaque cas nous précise le docteur Pierre Nys

Son livre:  (Maigrir selon son profil hormonal, éd. Marabout).

Avez-vous un profil "insuline" ?

si : vous avez bon appétit, grignotez souvent des sucreries, mangez par plaisir, somnolez régulièrement après les repas, avez les épaules plus larges que le bassin, faites de l’hypertension ou du diabète.
A limiter le plus possible durant 4 semaines : les repas riches en sucres ou en graisses et les grignotages. Parmi les aliments à restreindre : les confiseries, les gâteaux, les graisses, les huiles, la charcuterie, les viandes et produits laitiers gras.
Vous avez le droit : aux féculents et farineux (pâtes, riz, haricots verts, pois…), dont l’indice glycémique est généralement bas et dont les fibres ralentissent le passage des graisses dans le sang. Privilégiez aussi les poissons, coquillages, volailles, légumes verts, crudités, yaourts nature, l’eau et le thé.

Avez-vous un profil "leptine" ?

si : vous prenez des repas plutôt légers, vous sautez souvent des repas, vous préférez le poisson ou la volaille à la viande rouge, vous n’aimez pas le gras, vous avez le bassin plus large que les épaules, vous êtes souvent constipé et vous n’aimez pas le café.
A limiter le plus possible durant 4 semaines : les sucreries, desserts sucrés, charcuteries, viandes grasses, fromages gras. Mangez à heures fixes, cessez de sauter des repas. Pas d’excès avec le chocolat, ni les biscuits.
Vous avez le droit : aux poissons, volailles, légumes verts, à l’eau et au thé. A mettre au menu : les féculents et les fibres (légumes et fruits), qui tiennent davantage au corps et remplissent l’estomac.

Avez-vous un profil "stress" ?

si : manger vous apaise, vous préférez le salé au sucré, resalez vos aliments systématiquement, buvez beaucoup de café, vous sentez gonflé(e) au niveau du ventre, dormez mal, êtes irritable, ou si votre poids varie brutalement sans raison apparente.
A limiter le plus possible durant 4 semaines : le porc, le mouton, les poissons gras, les plats préparés (à cause de leur forte teneur en sel), les sauces et certains fruits ou légumes (melon, raisin, artichaut, chou, légumes crus…), que vous pouvez avoir du mal à digérer. Gare aux repas trop copieux et salés.
Vous avez le droit : à la viande maigre, aux crustacés, biscottes, pommes, poires et bananes très mûres (pelées afin qu’elles soient plus digestes), aux courgettes, haricots verts et endives.

Avez-vous un profil "mixte" ? (et oui parce qu'en plus il y a cette option!!!)

Certaines personnes correspondent à deux profils à la fois.
Vous avez un profil insuline-leptine si : "Vous mangez peu, vous oubliez des repas, mais que votre alimentation est très sucrée", explique le Dr Pierre Nys.
Vous avez un profil insuline-stress si : "Vous avez besoin de manger pour vous apaiser, les aliments sucrés ont votre préférence."
Vous avez un profil leptine-stress si : "La balance reste désespérément stable, vous enregistrez de petites pertes de poids, vite récupérées sans que vous sachiez vraiment pourquoi."
En pratique : Vous devez cumuler les recommandations de vos deux profils (voir pages précédentes).

Régime hormonal : a-t-on droit aux écarts ?

Vous allez souvent au restaurant, vous mangez chez des amis, vous recevez : voici comment bien gérer vos écarts dans le cadre de votre régime. A l’apéritif, ne prenez pas d’alcools sucrés, préférez un jus de tomate ou éventuellement un verre de vin blanc ou rouge. Ne touchez pas aux amuse-gueules, trop gras et salés. En plat principal, privilégiez un poisson avec des pommes vapeur ou une volaille avec des légumes verts. Evitez le fromage si le plat était déjà gras et si vous prenez un dessert. Pour le dessert justement, préférez les fruits. Si vous souhaitez vraiment finir avec un gâteau, évitez le pain et les féculents pendant le repas. Et mangez lentement. Si vous avez fait un écart, laissez bien à votre organisme le temps de le résorber au moins 3 jours et ne recommencez pas les folies dès la semaine suivante.

Comment faire si vous n’aimez pas le lait et les laitages (comme Marigotine!)

Beaucoup de personnes sont intolérantes au lait, d’autres n’apprécient pas les laitages ou les trouvent trop gras. Dans le régime hormonal du Dr Pierre Nys, il est possible de remplacer le lait de vache par du lait de soja par exemple. Si vous n’aimez ni l’un ni l’autre, vous pouvez vous en passer, à condition de faire attention aux carences.

Pour compenser le manque de protéines, vous pouvez vous tourner davantage vers les poissons, les légumineuses ou éventuellement les viandes (attention aux morceaux trop gras), mais sans excès. Vous trouverez du calcium dans les fruits oléagineux, les oranges, les betteraves cuites, les céréales du petit déjeuner, la salade ou encore les eaux minérales.

Comment faire si vous ne prenez pas de petit déjeuner

Quand on veut maigrir selon son profil hormonal, on ne coupe pas au petit déjeuner, même s’il peut être léger ! Exemples de menus : un thé ou un café avec un fruit ou un yaourt nature ou une tranche de pain et un peu de beurre.
  Conseil : Augmentez les rations petit à petit. Et perdez définitivement l’habitude de sauter ce repas. Pour garantir le bon fonctionnement de son métabolisme, l’organisme a besoin d’énergie en permanence. S’il est en manque, l’organisme puise dans les réserves, puis les reconstitue en plus grandes quantités. Résultat : "Vous allez grossir sans beaucoup manger car, en ne vous nourrissant pas le matin, vous stockez le maximum de calories lors des autres repas", met en garde le Dr Pierre Nys dans son livre Maigrir selon son profil hormonal.

Maladies hormonales et prises de poids

Des maladies ou des changements hormonaux peuvent être à l’origine d’une prise de poids. La ménopause, la prise de pilule ou la puberté doivent vous encourager à la vigilance, à adopter une diététique saine et à faire de l’exercice. "Dans environ 10 % des cas, l’origine de la prise de poids provient d’un dérèglement hormonal spécifique", estime le Dr Pierre Nys.

Il peut s’agir de maladies thyroïdiennes, en particulier l’hypothyroïdie. Quand la thyroïde ne fonctionne pas à plein, ce sont toutes les fonctions de l’organisme qui ralentissent.

Autre souci possible : le syndrome de Cushing, une maladie des glandes surrénales qui provoque une modification de la morphologie. En cas de doute, parlez-en à votre médecin.

Si vous avez plus de 10 kilos à perdre

Les personnes souhaitant perdre plus de 10 kilos peuvent suivre le programme un peu plus longtemps, jusqu’à deux mois par exemple, sur avis médical. "Que l’on ait 1, 2 ou 15 kilos à perdre, les mécanismes et les règles diététiques sont identiques", explique le Dr Pierre Nys dans son ouvrage Maigrir selon son profil hormonal.

Mais attention : il ne faut pas s’imposer un régime draconien. "Il sera difficile de le suivre bien longtemps et vous risquez d’accumuler les frustrations, pour finalement tout arrêter et reprendre plus de poids que vous n’en avez perdu."

 

Le conseil de Marigotine: 

                        Ne cherchez pas la perfection, et gare aux traitements miracle!

 

Demain je vous parlerai des "brûle graisses" qui marchent vraiment bien.

 

                                                                                               Marigotine

 

Commenter cet article