Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

J'suis à court d'idées...

14 Avril 2012, 22:34pm

Publié par marigotine FWI

 

C'est comme dans la chanson:

   "Faut pas croire tout ce que dise les journaux"

<b>Missile déguisé?</b> L'annonce par la Corée du Nord du lancement imminent d'une fusée Unha-3, à Tongchang-Ri dans le nord-ouest du pays, met toute la région sur ses gardes. La Corée du Sud, le Japon et les Philippines sont ainsi en alerte maximale après la condamnation de cet essai par la communauté internationale qui y voit un tir déguisé de missile balistique en infraction des résolutions de l'ONU. Selon les autorités nord-coréennes, le lancement est prévu entre jeudi et lundi et doit permettre la mise en orbite d'un satellite d'observation terrestre. Un projet qui coincide avec le centenaire de la naissance du fondateur de la République populaire démocratique de Corée, Kim Il-Sung, né le 15 avril 1912. La Corée du Nord a invité des dizaines de correspondants étrangers - officiellement entre 150 et 200 - à proximité du pas de tir de la fusée. À Pyongyang, un grand écran a été installé dans un centre de presse international flambant neuf pour permettre, apparemment, aux journalistes de suivre le tir en direct.
 L'annonce par la Corée du Nord du lancement imminent d'une fusée Unha-3, à Tongchang-Ri dans le nord-ouest du pays, met toute la région sur ses gardes. La Corée du Sud, le Japon et les Philippines sont ainsi en alerte maximale après la condamnation de cet essai par la communauté internationale qui y voit un tir déguisé de missile balistique en infraction des résolutions de l'ONU. Selon les autorités nord-coréennes, le lancement est prévu entre jeudi et lundi et doit permettre la mise en orbite d'un satellite d'observation terrestre. Un projet qui coincide avec le centenaire de la naissance du fondateur de la République populaire démocratique de Corée, Kim Il-Sung, né le 15 avril 1912. La Corée du Nord a invité des dizaines de correspondants étrangers - officiellement entre 150 et 200 - à proximité du pas de tir de la fusée. À Pyongyang, un grand écran a été installé dans un centre de presse international flambant neuf pour permettre, apparemment, aux journalistes de suivre le tir en direct. Crédits photo : David Guttenfelder/AP/SIPA

 

We are solidaire...

<b>Officiellement inculpé.</b> Les manifestations se sont succédées aux États-Unis pour réclamer justice pour Trayvon Martin, comme, ici, le 9 avril à Los Angeles. Et elles ont obtenu gain de cause. Car la justice américaine vient d’engager des poursuites pour meurtre contre George Zimmerman, l'homme qui a tué ce jeune noir, un mois et demi après sa mort en Floride. Cette annonce a ravi la famille de la victime, qui demandait que le meurtrier présumé soit arrêté depuis plusieurs semaines. «Nous voulions tout simplement une arrestation, rien de plus, rien de moins. (...) Et c'est ce que nous avons eu. Merci Seigneur, merci Jésus», a déclaré la mère, Sybrina Fulton, depuis Washington. De son côté le nouvel avocat de George Zimmerman, Mark O'Mara, a déclaré que son client est «soucieux de voir que l'État a décide de le poursuivre». «Sa préoccupation est qu'il puisse avoir un procès équitable», a-t-il ajouté. L'avocat a par ailleurs précisé que son client allait plaider non coupable et qu'une audience était programmée jeudi.
Les manifestations se sont succédées aux États-Unis pour réclamer justice pour Trayvon Martin, comme, ici, le 9 avril à Los Angeles. Et elles ont obtenu gain de cause. Car la justice américaine vient d’engager des poursuites pour meurtre contre George Zimmerman, l'homme qui a tué ce jeune noir, un mois et demi après sa mort en Floride. Cette annonce a ravi la famille de la victime, qui demandait que le meurtrier présumé soit arrêté depuis plusieurs semaines. «Nous voulions tout simplement une arrestation, rien de plus, rien de moins. (...) Et c'est ce que nous avons eu. Merci Seigneur, merci Jésus», a déclaré la mère, Sybrina Fulton, depuis Washington. De son côté le nouvel avocat de George Zimmerman, Mark O'Mara, a déclaré que son client est «soucieux de voir que l'État a décide de le poursuivre». «Sa préoccupation est qu'il puisse avoir un procès équitable», a-t-il ajouté. L'avocat a par ailleurs précisé que son client allait plaider non coupable et qu'une audience était programmée jeudi. Crédits photo : JASON REDMOND /Reuters
Faut pas croire, mais j'aime bien qu'on me fasse un petit lifting...
 histoire de me dire que je suis toujours bien un terrien, putain merde!
<b>Coup de balai.</b> Youri Gagarine a besoin d'un grand nettoyage. Car la statue du premier homme envoyé dans l'espace, il y a tout juste 51 ans, a souffert de la pollution à Moscou, en Russie. À 27 ans, le cosmonaute soviétique Youri Gagarine est le premier homme à effectuer un vol dans l'espace. Il s'envole de la station spatiale de Tyura-Tam à 9h07 à bord de la fusée Vostok 1. 108 minutes plus tard, il a accompli une révolution complète autour de la Terre et atterrit en Sibérie. Après le lancement du premier satellite «Spoutnik» le 4 octobre 1957, les Russes ont ainsi pris une avance décisive dans la course à l'espace qui les oppose alors aux Américains
 Youri Gagarine a besoin d'un grand nettoyage. Car la statue du premier homme envoyé dans l'espace, il y a tout juste 51 ans, a souffert de la pollution à Moscou, en Russie. À 27 ans, le cosmonaute soviétique Youri Gagarine est le premier homme à effectuer un vol dans l'espace. Il s'envole de la station spatiale de Tyura-Tam à 9h07 à bord de la fusée Vostok 1. 108 minutes plus tard, il a accompli une révolution complète autour de la Terre et atterrit en Sibérie. Après le lancement du premier satellite «Spoutnik» le 4 octobre 1957, les Russes ont ainsi pris une avance décisive dans la course à l'espace qui les oppose alors aux Américains Crédits photo : ANDREY SMIRNOV/AFP
Tiens un meeting!
Allons se la faire: "pique-assiettes"...
Et bla-bla-bla et bla-bla-bla!
Tu votes pour quel plancton ma raie?
J'me tate:
mets Lanchon au beurre blanc, mais non c'est marinée à l'oseille, t'es vraiment trop gourde reste sole avec tes idées...
<b>Les pique-assiettes.</b> Dans les eaux chaudes et azur de la mer Rouge, ce requin océanique affamé (ou requin longimane) évolue lentement mais sûrement vers le photographe, pour le moins téméraire. Autour de lui, des poissons-pilotes n'attendant qu'une seule chose: s'emparer des restes du prochain repas de ce squale aux longues nageoires. Cette espèce de requin est connue pour être particulièrement agressive et meurtrière et a été responsable de nombreuses attaques. Il y a deux ans dans cette même zone, une touriste allemande avait été tuée alors qu'elle nageait devant son hôtel. L'International Shark Attack File (Isaf) a recensé, en 2011, 125 attaques de requins contre l'homme dans le monde.
 Dans les eaux chaudes et azur de la mer Rouge, ce requin océanique affamé (ou requin longimane) évolue lentement mais sûrement vers le photographe, pour le moins téméraire. Autour de lui, des poissons-pilotes n'attendant qu'une seule chose: s'emparer des restes du prochain repas de ce squale aux longues nageoires. Cette espèce de requin est connue pour être particulièrement agressive et meurtrière et a été responsable de nombreuses attaques. Il y a deux ans dans cette même zone, une touriste allemande avait été tuée alors qu'elle nageait devant son hôtel. L'International Shark Attack File (Isaf) a recensé, en 2011, 125 attaques de requins contre l'homme dans le monde. Crédits photo : DANIEL SELMECZI/BIOSPHOTO
Cherchez Kim!
Et si on se faisait tout simplement un bol de riz en attendant Charlie...
<b>Cherchez Kim!</b> Le 9 avril, des dizaines de milliers de Coréens se sont rassemblés pour l'inauguration d'un portrait géant en mosaïque de l'ancien leader Kim Jong-il, mort en 2011. Lors de ce happening de masse, fondre en larme de concert avec son voisin était de rigueur et agiter dans les airs des fleurs roses, préalablement distribuées, était vivement conseillé. Sur l'immense bannière rouge semblant flotter sur la foule compacte, on peut lire un message incitant à poursuivre la révolution sous le règne de son fils, le «camarade» Kim Jong-un. Le gouvernement nord-coréen poursuivait les préparatifs de lancement, prévu entre le 12 et le 16 avril, d'une fusée, suspectée d'être un missile interbalistique, malgré les avertissements des États-Unis et du Japon.
Le 9 avril, des dizaines de milliers de Coréens se sont rassemblés pour l'inauguration d'un portrait géant en mosaïque de l'ancien leader Kim Jong-il, mort en 2011. Lors de ce happening de masse, fondre en larme de concert avec son voisin était de rigueur et agiter dans les airs des fleurs roses, préalablement distribuées, était vivement conseillé. Sur l'immense bannière rouge semblant flotter sur la foule compacte, on peut lire un message incitant à poursuivre la révolution sous le règne de son fils, le «camarade» Kim Jong-un. Le gouvernement nord-coréen poursuivait les préparatifs de lancement, prévu entre le 12 et le 16 avril, d'une fusée, suspectée d'être un missile interbalistique, malgré les avertissements des États-Unis et du Japon. Crédits photo : BOBBY YIP/REUTERS
Chut, silence, respect!
Marigotine vient d'entrer dans l'antre super sophistiquée de l'institut:
         "merde j'sais plus pour qui j'ai pointé"

Oh sofrès, oh ipsos, aux sondages ennemis....
N'ai je donc tant pensé que pour voter aussi con....
<b>Vers l'infini...</b> Une dernière fois ou presque, les lumières de la myriade de bouton s'allument et clignotent. Les écrans de contrôle démarrent et indiquent les multiples informations relatives à l'état du vaisseau. Pour le profane, ce n'est qu'un tableau de bord alambiqué et indéchiffrable mais, pour certains astronautes, ce cockpit illuminé est celui d'Endeavour, qui les aura emmenés dans les étoiles. La célèbre navette américaine, baptisée d'après le nom du navire de l'explorateur britannique James Cook, sera désormais exposée au California Science Center de Los Angeles, où les curieux pourront le visiter de fond en comble. En service de 1992 à 2011, elle a effectué 25 missiobs au total et accueilli à son bord plus d'une centaine de cosmonautes.
Une dernière fois ou presque, les lumières de la myriade de bouton s'allument et clignotent. Les écrans de contrôle démarrent et indiquent les multiples informations relatives à l'état du vaisseau. Pour le profane, ce n'est qu'un tableau de bord alambiqué et indéchiffrable mais, pour certains astronautes, ce cockpit illuminé est celui d'Endeavour, qui les aura emmenés dans les étoiles. La célèbre navette américaine, baptisée d'après le nom du navire de l'explorateur britannique James Cook, sera désormais exposée au California Science Center de Los Angeles, où les curieux pourront le visiter de fond en comble. En service de 1992 à 2011, elle a effectué 25 missiobs au total et accueilli à son bord plus d'une centaine de cosmonautes. Crédits photo : CANTRELL-MARINO/UPI/ABACA
Sur ce bon week end à toutes et tous mes amis ....

Commenter cet article

love chocalDouchka de chez Catbib 16/04/2012 09:31

et bien pour quelqu'un qui est à court d'idées m'est avis que la source n'est pas prête de se tarir et c'est tant mieux pour notre plus grand plaisir!!

thierrys76 15/04/2012 07:19

Hello marigotine te lire régulièrement met de bonne humeur comme, pour moi ce dimanche matin ou que ce soit un bon nettoyage de statue a moscou ou ce banc de poissons sans oubliez l'écriture qui me
fait sourire, bref, merci, tu me fait sourire