Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Il n'y a pas que la "Totote" et le "Dodo" 3ème volet...

12 Mars 2011, 12:17pm

Publié par marigotine FWI

 

 

 

 

La mode de la gomina entre en France grâce aux britanniques, durant la Seconde Guerre Mondiale. Les Français l'adoptent sous le nom de Pento, marque qui écoulera plus de 5 millions de tubes en 1950. La gomina devient un accessoire essentiel dans la panoplie de l'homme des années 60. Mais dès les années 70, la gomina ne plaît plus aux Français qui y associent désormais une image un peu ringarde...

La gomina

Un "Amour" de voiture...

50 objets de notre enfanceLa coccinelle

C'est dans les années 50 et 60 que la Coccinelle de Volkswagen, première voiture de la marque, commence à connaître réellement le succès. En 1955, les ventes atteignent le million, et dès les années 60, elle se commercialise dans 136 pays. A l'époque, cette voiture était donc bien la "voiture du peuple". Cette petite voiture a été immortalisée par Walt Disney dès 1968 dans le film ''Un amour de Coccinelle''. La Coccinelle a été une automobile tellement marquante que Volkswagen a créé sa petite sœur, la New Beetle, commercialisée dès 1998.''© Pierre-Yves / Flickr''

Le scopitone l'ancêtre des clips vidéos
 

50 objets de notre enfance Le scopitone

Souvenez-vous : le scopitone, c'était cette grosse machine qui permettait de voir les premiers clips ! Chaque machine pouvait contenir trente six vidéos de chansons yé-yé du moment. Avant de se frotter au cinéma, Claude Lelouch a réalisé de nombreux petits films pour scopitone, tourné avec peu de moyens en un temps record

Très souvent utilisée de nos jours pour afficher les menus des restaurateurs...

50 objets de notre enfance L'ardoise d'écolier

Les écoliers des années 50 et 60 ont tous utilisé une ardoise à l'école. En général, elle servait à apporter une réponse rapide aux questions du professeur, en écrivant à la craie ou au crayon à ardoise. Le but était également d'économiser les cahiers en n'y faisant inscrire que le strict nécessaire. Les élèves d'aujourd'hui découvrent parfois avec surprise que certains de leurs professeurs ont choisi de remettre l'ardoise au goût du jour pour les questions orales. ''© Peng / Wikimédia Commons''

Le flipper, un certain "Dauphin" des jeux à manettes...

, 50 objets de notre enfanceLe flipper

Le flipper est un élément très marquant des années 50 et 60 et il est le symbole de cette jeunesse qui passait des heures à jouer dans les cafés.En 1969, le flipper connaîtra son heure de gloire puisqu'il sera l'un des "personnages" principaux de l'opéra rock "Tommy" du groupe anglais ''The Who''. ''© mutantlog / Flickr''

La célèbre "Deudeuche" une petite voiture de génie, décapotable par beau soleil....

50 objets de notre enfanceLa 2CV

Dans les années 60, la 2 CV connaît un vif succès et elle reste encore aujourd'hui emblématique de cette époque. De nombreux clubs de passionnés continuent à faire vivre le mythe de la 2 CV à travers le monde, notamment en organisant de nombreuses courses. ''© eschige / Flickr''

L'odeur caractéristique de l'alcool à bruler me revient en mémoire lorsque ma mère nettoyait le dessus des meubles...

50 objets de notre enfanceLes meubles en Formica

Dans les années 50, le Formica, exceptionnellement résistant à la chaleur, à la lumière, au feu, aux abrasions et aux produits chimiques, connaît un vrai succès. A tel point que les meubles en Formica ont envahit de nombreux intérieurs de maisons, notamment la cuisine (tables et plans de travail).

Allez on s'y colle: les filles contre les gars.....
 

50 objets de notre enfance Le baby-foot

A l'instar du flipper ou du juke-box, le baby-foot est un accessoire essentiel dans les bars et cafés branchés des années 50 et 60. A deux ou à quatre, les adolescents disputaient des parties pendant des heures.''© eBay''

 

50 objets de notre enfanceLe magazine Pilote

Rappelez-vous, en 1959, un nouveau magazine majoritairement consacré aux bandes dessinées apparaît : le magazine ''Pilote''. C'est en feuilletant ces pages que les jeunes lecteurs des années 60 ont pu découvrir pour la première fois les aventures d'un certain gaulois irréductible, Astérix...De nombreuses autre bandes dessinées célèbres prendront naissance au cœur des pages de l'hebdomadaire : "Tanguy et Laverdure", "Valentin, le vagabond", "Achille Talon", "Bob Morane", "Lucky Luke" ou encore "Iznogoud"... Le savez-vous ? La publication du magazine ''Pilote'' (devenu mensuel en 1974) a pris fin en 1989. Mais depuis 2003, le magazine réapparaît ponctuellement lors de grands évènements : un numéro spécial a fêté en 2008 les 40 ans de mai 68, et un autre a fêté en 2009 les 40 ans de "69, année érotique"...

Je possède encore quelques pièces en argent....

                                               (mais dur de recompter en ancien franc)
 

50 objets de notre enfance L'ancien franc

Mis en place par Raymond Poincaré en 1928, l'ancien franc a difficilement traversé la Deuxième Guerre mondiale.
En 1958, lorsque Charles de Gaulle est revenu au pouvoir, il a souhaité donner à la France une monnaie plus puissante : le nouveau franc est apparu dans les ménages français le 1er janvier 1960. Ce nouveau franc valait cent anciens francs.

50 objets de notre enfance Le tourne-disque

Successeur du phonographe, le tourne-disque a connu un grand succès, notamment parce qu'il s'agissait de l'un des seuls moyens d'écouter de la musique de façon individuelle et selon les envies de chacun. Les mange-disques ont également marqué leur époque, dans les années 70 : il suffisait d'insérer le 45 tours par la fente sur le devant pour écouter son disque préféré. Les DJ d'aujourd'hui utilisent encore des platines de tourne-disques leur permettant de stopper, accélérer ou répéter une partie de la chanson. Les tourne-disques sont aujourd'hui très recherché par les collectionneurs. ''© Tomasz Sienicki / Wikimédia Commons''

"Biscuits St Michel " du nom de sa biscuiterie qui se situait à St Michel Chef Chef en Loire Atlantique...

50 objets de notre enfance La boîte à biscuit

Dans les années 50 et 60, les biscuits étaient vendus dans des boîtes à biscuit en métal. Cela permettait de les conserver plus longtemps que dans les paquets souples. Une fois vides, ces boîtes à biscuit étaient souvent réutilisées pour ranger différents objets : petit matériel de bricolage, argent, ustensiles de couture... Les boîtes à biscuit qui ont le plus marqué les gens sont certainement les boîtes des Galettes Saint-Michel. Aujourd'hui, les entreprises productrices de biscuits proposent souvent leurs produits conditionnés dans ce type de boîte, mais les nostalgiques préfèrent rechercher les anciennes boîtes de leur enfance.
''© leboncoin.fr''

 

à demain pour le dernier volet....Marigotine

Commenter cet article

SEREINE 12/03/2011 13:39


oui, oui, de bien jolis souvenirs ! merci.
bis A+ Sereine