Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Hué, le quotidien de la cité impériale vietnamienne (dernière partie)

16 Mars 2010, 11:42am

Publié par marigotine FWI



© Bernard Russo:
   Merci pour vos photos qui nous donnent envie d' aller découvrir ce merveilleux pays.


    Restaurant sauvage à Hué, au VietnamRestaurant sauvage

- Fuyant les établissements pour touristes, je m’arrête dans l’un de ces restaurants sauvages qui s’installent à la tombée du jour sur l’esplanade qui domine la Rivière des Parfums pour déguster une soupe de nouilles. L’atmosphère est calme, paisible, loin de la circulation infernale des grandes avenues. Des gens modestes sont assis là, en couple ou en famille, goûtant un moment de répit après une rude journée. Ils me regardent manier les baguettes l’air goguenard. Je suis fasciné par le regard de cet homme perdu dans ses pensées.



   Coopérative à Hué, au VietnamCoopérative

  - Je m’arrête pour boire un thé à côté d’un entrepôt, sans doute celui d’une coopérative, où l’on emballe des mangues. Je suis fasciné par le ballet des mains qui soupèsent, trient et calibrent les fruits. Le contremaître m’observe les photographier sous tous les angles puis vient m’apporter deux mangues bien mûres. Je lui montre mon travail sur l’écran de mon appareil. 

Pots en céramique à Hué, au Vietnam

Pots en céramique

  - Dans la Cité Interdite, je continue ma route loin des palais les plus visités. La chaleur monte, dans un silence seulement troublé par les coups de maillet des charpentiers et le chant des oiseaux. Au détour d’une allée, je tombe par hasard sur les serres où l’on fait pousser, empote et dépote les plantes qui ornent le site. Des pots en céramique bleue sont empilés et adossés aux murs. Je ramasse un peu de terre pour une amie dont le père, né à Hué, vient de mourir.

Séchage du riz à Hué, au Vietnam

Séchage du riz

- Au retour d’une virée en scooter à la mer, je m’arrête pour photographier deux femmes. Elles sont occupées à retourner le riz pour le faire sécher puis le rassembler en petits tas avant de le mettre en sac. Je passe une bonne vingtaine de minutes à les prendre sous tous les angles, tête nue sous un soleil de plomb. Le patron d’un magasin voisin me fait signe de me couvrir la tête en rigolant. J’obtempère. Je suis fasciné par le graphisme de cette scène.

Dans une galerie à Hué, au Vietnam

Dans une galerie

  - J’ai été captivé par cette femme. Elle marche d’un pas mesuré dans la galerie d’un des palais de la cité. Je la suis de loin, déclenchant en rafale au 300mm, espérant la figer dans un bref instant intemporel. Absorbée dans ses pensées, sans même regarder autour d’elle, elle poursuit sa route. A un moment donné, elle se rendra compte de mon manège et partira d’un grand éclat de rire tandis que je continue à déclencher en lui retournant son sourire.

Sous les arbres à Hué, au Vietnam

Sous les arbres

  - Parti sur la route au hasard, j’arrête mon scooter pour passer une bonne heure en compagnie de paysans qui récoltent le riz. Il fait extrêmement chaud. Une dizaine d’ouvriers font la pause sous les arbres. Me voyant arriver, ils me font signe de les rejoindre à l’ombre et me tendent ce que je crois être un verre d’eau ! Erreur, il s’agit d’un alcool – sans doute de riz – si terriblement fort qu’il me tire des larmes ! Ils s’esclaffent, contents de leur blague !

Silhouette gracieuse à Hué, au Vietnam

Silhouette gracieuse

- Il vient de pleuvoir, il fait sombre, et je suis obligé de travailler à 6500 ISO, à vitesse lente. De tous côtés, de gracieuses silhouettes de jeunes filles quittant le lycée. Je mitraille sans prendre le temps de cadrer, au jugé, laissant faire le destin, m’émerveillant au passage de la grâce et de l’élégance de ces jeunes filles perchées sur des hauts talons, fines comme des lianes.

Paniers de fruits à Hué, au Vietnam

Paniers de fruits

  Le sens des affaires, les Vietnamiens l’ont au plus haut point, et dans tous les domaines. J’ai rarement vu au cours de mes voyages, autant d’efficacité et de rapidité. Au Vietnam, le client est roi ! Il est extrêmement facile de se déplacer seul. N’importe quel hôtel vous obtient dans la demi-heure billet d’avion ou de train, réservation pour une excursion ou location de vélo et de scooter.


 

                                                                                                                 Marigotine

Commenter cet article