Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

De qui se "phoque" t-on, c'est "leurre" de mettre le point sur le "I" de Charlie...

7 Décembre 2012, 20:01pm

Publié par marigotine FWI

 

 

 

 

        Oui c'est bien moi Charlie que tout le monde recherche!

                        Je ne suis pas un leurre!

        ça t'en bouche un coin gros naseau!

                        Et sans vouloir te vexer, cesse de me déshabiller du regard pour m'impressionner....

 

                        54-insolite-19

 

 

 Je pense qu'on se "phoque" sérieusement de moi....

          

 

<strong>Tel est pris... </strong>Lancé comme une torpille, ce grand requin blanc a littéralement déchiré la surface de la mer pour gober ce qu'il croyait être un jeune phoque... mais qui n'était qu'un leurre, utilisé par le photographe Dana Allen pour réaliser ce cliché, près de la ville du Cap, en Afrique du Sud. Image d'Épinal du requin mangeur d'homme, le Grand Blanc apparaît ici dans sa réalité la plus brutale. Prédateur absolu, il traîne derrière lui la plus épouvantable réputation. Pourtant, la plupart des attaques sur l'homme qui lui sont attribuées ne sont pas réellement intentionnelles. S'il s'en prend parfois aux surfeurs, c'est uniquement en raison de leur ressemblance, vu des profondeurs et à travers les yeux de ce grand poisson cartilagineux, avec un phoque, son plat préféré...
Lancé comme une torpille, ce grand requin blanc a littéralement déchiré la surface de la mer pour gober ce qu'il croyait être un jeune phoque... mais qui n'était qu'un leurre, utilisé par le photographe Dana Allen pour réaliser ce cliché, près de la ville du Cap, en Afrique du Sud. Image d'Épinal du requin mangeur d'homme, le Grand Blanc apparaît ici dans sa réalité la plus brutale. Prédateur absolu, il traîne derrière lui la plus épouvantable réputation. Pourtant, la plupart des attaques sur l'homme qui lui sont attribuées ne sont pas réellement intentionnelles. S'il s'en prend parfois aux surfeurs, c'est uniquement en raison de leur ressemblance, vu des profondeurs et à travers les yeux de ce grand poisson cartilagineux, avec un phoque, son plat préféré... Crédits photo : DANA ALLEN/CATERS NEWS/SIPA/DANA ALLEN/CATERS NEWS/SIPA
En direct de la Corée du Nord
                                    Mais où est donc passé Charlie?
 

<strong>Le clone triste.</strong> Au milieu des innombrables officiers décorés comme des arbres de Noël, le leader nord-coréen Kim Jong-un pose en uniforme noir. Coupe de cheveux «à la Kuomintang», pantalon trop grand «à la Hô Chi Minh» et veste à col Mao, le dernier potentat communiste d'Asie tente une nouvelle fois de sauver les apparences. Mais le haut mur de dignitaires rassemblés derrière lui cache mal les réalités de ce pays autiste et au bord du dépôt de bilan. Pourtant, même <i>Le Quotidien du peuple</i>, organe officiel du Parti communiste chinois, s'est laissé berner en publiant in extenso, avant de les supprimer, des informations d'un site satirique américain selon lequel Kim Jong-un avait été élu l'«homme vivant le plus sexy» de 2012. Un comble!
 Au milieu des innombrables officiers décorés comme des arbres de Noël, le leader nord-coréen Kim Jong-un pose en uniforme noir. Coupe de cheveux «à la Kuomintang», pantalon trop grand «à la Hô Chi Minh» et veste à col Mao, le dernier potentat communiste d'Asie tente une nouvelle fois de sauver les apparences. Mais le haut mur de dignitaires rassemblés derrière lui cache mal les réalités de ce pays autiste et au bord du dépôt de bilan. Pourtant, même Le Quotidien du peuple, organe officiel du Parti communiste chinois, s'est laissé berner en publiant in extenso, avant de les supprimer, des informations d'un site satirique américain selon lequel Kim Jong-un avait été élu l'«homme vivant le plus sexy» de 2012. Un comble! Crédits photo : KCNA/AFP/KCNA/AFP

En duplex et simultané de la Corée du Sud:
                                          Nous aussi on cherche Charlie...

<strong>Sous la neige.</strong> L'hiver est rude à Séoul. Les premières chutes de neige de l'année se sont abattues sur la capitale sud-coréenne, en même temps qu'une vague de froid. Touché par des vents venus de Sibérie, le «pays du matin calme» connaît des températures glaciales, proches des -10°C.
L'hiver est rude à Séoul. Les premières chutes de neige de l'année se sont abattues sur la capitale sud-coréenne, en même temps qu'une vague de froid. Touché par des vents venus de Sibérie, le «pays du matin calme» connaît des températures glaciales, proches des -10°C. Crédits photo : KIM JAE-HWAN/AFP

Par contre en Indonésie
                   c'est "Charlie" dont les  ouvriers ne veulent plus ....
                    Quelle pagaille dans notre pauvre monde!

<strong>Perdants de la mondialisation.</strong> C'est en quelque sorte le revers de la médaille de l'ouverture économique. Ces ouvriers indonésiens protestaient mercredi contre leur exploitation par les multinationales, réclamant de meilleurs salaires et un assouplissement de leurs conditions de travail. Alors que l'économie indonésienne croît en moyenne de 6% par an, ces travailleurs s'estiment lésés, ne voyant pas leur situation s'améliorer.
 C'est en quelque sorte le revers de la médaille de l'ouverture économique. Ces ouvriers indonésiens protestaient mercredi contre leur exploitation par les multinationales, réclamant de meilleurs salaires et un assouplissement de leurs conditions de travail. Alors que l'économie indonésienne croît en moyenne de 6% par an, ces travailleurs s'estiment lésés, ne voyant pas leur situation s'améliorer. Crédits photo : BAY ISMOYO/AFP
54-insolite-19.jpg
Charlie en Thaïlande?
                           caché sous un pseudonyme:
                                                        Bol Dej à la vanille!.
                           
Mais non Mesdames et Messieurs les Thaïlandais ce n'est pas Charlie que vous avez trouvé!
                           
<strong>Jour de fête. </strong>Bangkok voyait jaune mercredi. À l'occasion du 85e anniversaire du roi Bhumibol Aduljadej, sa couleur traditionnelle a recouvert la Thaïlande. Vénéré par nombre de Thaïlandais, le monarque est apparu sur le balcon de la salle du trône Anantasamakom, devant une foule de près de 200.000 sujets. Un symbole d'union et de stabilité dans un pays extrêmement divisé sur les plans politiques et religieux.<strong></strong>
 Bangkok voyait jaune mercredi. À l'occasion du 85e anniversaire du roi Bhumibol Aduljadej, sa couleur traditionnelle a recouvert la Thaïlande. Vénéré par nombre de Thaïlandais, le monarque est apparu sur le balcon de la salle du trône Anantasamakom, devant une foule de près de 200.000 sujets. Un symbole d'union et de stabilité dans un pays extrêmement divisé sur les plans politiques et religieux.  Crédits photo : CHAIWAT SUBPRASOM/REUTERS

Commenter cet article