Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

De la flamme olympique aux feux incendiaires en passsant par..

24 Juillet 2012, 13:15pm

Publié par marigotine FWI

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 Vous ne l'aurez jamais vu d'aussi près....

<strong>J-4. </strong>Ce dimanche, la flamme olympique a été portée haut dans le ciel de Londres dans une nacelle de la grande roue «London Eye», aux mains de la plus jeune skieuse à atteindre le pôle sud, Amelia Hempleman-Adams, 17 ans. Après des semaines d'introspection, de doute et de critiques sur le coût, la sécurité, les transports ou la météo, les Britanniques basculent dans l'excitation à l'approche de l'ouverture des Jeux olympiques de Londres. «Cela aura pris 70 jours» pour que la flamme atteigne ce vendredi prochain le stade olympique, et la ferveur est là, car «en plus, nous avons gagné le Tour de France», s'exclame le <i>Sunday Times</i>.
 Ce dimanche, la flamme olympique a été portée haut dans le ciel de Londres dans une nacelle de la grande roue «London Eye», aux mains de la plus jeune skieuse à atteindre le pôle sud, Amelia Hempleman-Adams, 17 ans. Après des semaines d'introspection, de doute et de critiques sur le coût, la sécurité, les transports ou la météo, les Britanniques basculent dans l'excitation à l'approche de l'ouverture des Jeux olympiques de Londres. «Cela aura pris 70 jours» pour que la flamme atteigne ce vendredi prochain le stade olympique, et la ferveur est là, car «en plus, nous avons gagné le Tour de France», s'exclame le Sunday Times. Crédits photo : © Luke MacGregor / Reuters/Reuters

Avez vous un pare-feu sur votre ordi...
   Parce que là ça chauffe un max, et cela dit en passant
aujourd'hui au nord de la Loire on affiche 31°

<strong>Embrasée.</strong>Trois cents pompiers et six bombardiers d'eau français luttaient lundi avec leurs homologues espagnols contre le gigantesque incendie qui fait rage en Catalogne espagnole, à la frontière entre les deux pays. Ce gigantesque sinistre a déjà ravagé 13.000 hectares en Catalogne espagnole et tué quatre personnes, toutes françaises. L'incendie continue de faire rage en Espagne, mais est maîtrisé en France où il ne s'est pas étendu au-delà de 20 hectares. Cependant les pompiers des Pyrénées-Orientales maintiennent une surveillance «active et permanente».
 Trois cents pompiers et six bombardiers d'eau français luttaient lundi avec leurs homologues espagnols contre le gigantesque incendie qui fait rage en Catalogne espagnole, à la frontière entre les deux pays. Ce gigantesque sinistre a déjà ravagé 13.000 hectares en Catalogne espagnole et tué quatre personnes, toutes françaises. L'incendie continue de faire rage en Espagne, mais est maîtrisé en France où il ne s'est pas étendu au-delà de 20 hectares. Cependant les pompiers des Pyrénées-Orientales maintiennent une surveillance «active et permanente». Crédits photo : Jordi Ribot Punti/AFP
 Malveillance à ce qu'il paraît.....
                   Les hommes sont devenus fous! 
<strong>Brasier. </strong>Environ 450 pompiers français soutenus par 150 véhicules et sept avions bombardiers d'eau étaient mobilisés ce mardi en territoire espagnol, pour maîtriser l'incendie qui embrase la Catalogne depuis dimanche. Plus exactement, les pompiers français interviennent à l'arrière de l'incendie, véritable brasier, sur un périmètre de 3700 hectares, le long de la frontière avec la France. L'incendie a jusqu'ici ravagé 14.000 hectares en Espagne et fait quatre morts.
. Environ 450 pompiers français soutenus par 150 véhicules et sept avions bombardiers d'eau étaient mobilisés ce mardi en territoire espagnol, pour maîtriser l'incendie qui embrase la Catalogne depuis dimanche. Plus exactement, les pompiers français interviennent à l'arrière de l'incendie, véritable brasier, sur un périmètre de 3700 hectares, le long de la frontière avec la France. L'incendie a jusqu'ici ravagé 14.000 hectares en Espagne et fait quatre morts. Crédits photo : LANCELOT FREDERIC/SIPA
Sous d'autres horizons la pluie tombe sans interruption...
<strong>Inondée.</strong> Plus de 120 personnes sont mortes dans les inondations dues aux pluies saisonnières de la mousson dans le nord-est de l'Inde et six millions ont dû fuir leur maison, selon un nouveau bilan des autorités ce samedi. «Un total de 121 personnes sont mortes jusqu'à présent dans des incidents séparés. 105 d'entre elles se sont noyées en tentant d'échapper aux inondations et 16 autres sont mortes dans des glissements de terrain causés par les fortes pluies», ont indiqué les autorités locales dans un communiqué. La mousson, qui traverse le sous-continent indien de juin à septembre, est cruciale pour des millions de paysans, mais elle provoque chaque année des inondations meurtrières.
  Plus de 120 personnes sont mortes dans les inondations dues aux pluies saisonnières de la mousson dans le nord-est de l'Inde et six millions ont dû fuir leur maison, selon un nouveau bilan des autorités ce samedi. «Un total de 121 personnes sont mortes jusqu'à présent dans des incidents séparés. 105 d'entre elles se sont noyées en tentant d'échapper aux inondations et 16 autres sont mortes dans des glissements de terrain causés par les fortes pluies», ont indiqué les autorités locales dans un communiqué. La mousson, qui traverse le sous-continent indien de juin à septembre, est cruciale pour des millions de paysans, mais elle provoque chaque année des inondations meurtrières. Crédits photo : Mahesh Kumar A/AP/SIPA/Mahesh Kumar A/AP/SIPA
                      "Water Open" 
Si cette situation n'était pas catastrophique on pourrait la trouver comique!
<strong>Sous les eaux. </strong>Lundi matin, deux jours après les pluies torrentielles qui ont fait au moins 37 morts et sept disparus, près de neuf millions de microblogueurs avaient fustigé l'absence de tout avertissement officiel et la vétusté du système d'évacuation des eaux qui a vite été submergé par l'ampleur du déluge sur la ville de Chongqig (sur la photo) et même sur la capitale chinoise, Pékin. L'ampleur des dégâts est considérable. Les pluies et inondations ont déjà provoqué des dommages s'élevant à 10 milliards de yuans (1,25 milliard d'euros) et près de 66.000 personnes ont dû être évacuées.  Lundi matin, deux jours après les pluies torrentielles qui ont fait au moins 37 morts et sept disparus, près de neuf millions de microblogueurs avaient fustigé l'absence de tout avertissement officiel et la vétusté du système d'évacuation des eaux qui a vite été submergé par l'ampleur du déluge sur la ville de Chongqig (sur la photo) et même sur la capitale chinoise, Pékin. L'ampleur des dégâts est considérable. Les pluies et inondations ont déjà provoqué des dommages s'élevant à 10 milliards de yuans (1,25 milliard d'euros) et près de 66.000 personnes ont dû être évacuées. Crédits photo : CHINA




Commenter cet article