Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Belles au naturel, tout comme nous au quotidien...

25 Novembre 2009, 11:25am

Publié par marigotine FWI

                   A chacune son style, à chacune son look, et vous lequel est le vôtre.?                 


         P_fashionmodels

Quatorze mannequins saisies sur le vif, entre deux défilés, durant la semaine des collections parisiennes. Comment s’habillent-elles dans la vie ? Faut-il s’en inspirer ? Les expertes mode de la rédaction se sont penchées sur leur look. Analyses, verdicts et distribution de prix.

En une apparition, Kate Moss,donne la tonalité mode de la saison. Des collections pour Topshop que l’on s’arrache, un style simple, bohème, authentique : de mannequin star, elle est devenue l’égérie fashion qui inspire la terre entière. Comme elle, Helena Christensen, Irina Lazareanu, Agyneyss Deyn et, toujours, Ines de la Fressange, sont passées des catwalks aux pages tendance des magazines. On étudie leur look à la loupe comme si ces top-modèles érigés en docteur ès styles personnifiaient la mode.

« Les mannequins sont de véritables éponges, analyse Vincent Grégoire, chasseur de tendances au bureau de style Nelly Rodi. Au fil de leur carrière, elles intègrent tout les codes. Un jour, elles se fatiguent d’être habillées, déshabillées, déguisées, et finissent par développer un style qui leur ressemble »…, et que tout le monde cherche à copier.

« On commence à travailler vers 14 ans, explique Cécilia Bönström, ex-mannequin, aujourd’hui directrice artistique de Zadig & Voltaire. À cet âge-là, autant vous dire que l’on est encore un bébé, au look pas déterminé. Fréquenter des créateurs, des rédactrices de mode, des photographes talentueux : tout cela forge le caractère et forme l’œil. Le mannequinat, c’est l’école de la vie et de la mode ! »

En pleine Fashion Week, nous avons attrapé au vol quelques jolis spécimens. Vêtues confortablement  pour pouvoir passer d’un défilé à l’autre, elles réussissent quand même à se distinguer par leur style




Dia_fashion

Anna, la poupée glamour.
On lui pique l’allure ultrachic et graphique. Mode mais avec du caractère. Les rayures noir et blanc sur la robe-pull garantissent un zéro-faute en matière d’élégance. À porter comme ici, avec un caban militaire bien structuré pour dynamiser la silhouette.
On lui pique son minois charmant… ou à défaut, sa pochette en croco XXL (de Givenchy). C’est l’accessoire du moment.

Dia_fashion1

Dree, l’aristo rock.
Super son look androgyne sexy et moderne. Beau blond platine qui électrise la silhouette. Association parfaite de matières avec une veste en velours noir, une chemise en jean un peu grande qu’elle a piquée à son mec, et un slim en cuir tendance. Branché : le bijou qui s’affiche sur la main plutôt qu’autour du cou.
On lui pique son allure faussement négligée avec sa chemise ouverte, juste ce qu’il faut pour laisser apparaître son débardeur blanc, et vaguement rangée dans le pantalon, l’air de rien… en apparence.

 

Dia_fashion2

Charlotte, casual chic.
Adorable son sourire ultra-brigth et lumineux qui nous change des têtes d’enterrement habituelles ; l’esprit décontracté de sa tunique camel, brodée sur les épaules et portée ceinturée.
On lui pique l’association avec une veste d’homme pour l’effet tendance de la saison

Dia_fashion3
Kendra, boyish.
Bien joué le côté « piqué à mon mec » assumé, avec une longue écharpe pour allonger la silhouette.
On lui pique cette envie, parfois, de ne plus jouer à la poupée.
On ajouterait plus de structure ! Jouer sur le masculin-féminin, c’est une bonne idée à condition de ne pas virer asexuée – trop de confort tue le glamour. Alors on redessine l’allure avec une veste aux manches retroussées.
Dia_fashion10
Vlada, hype lolita.
Super le mélange des genres avec le Perfecto et le minishort, qui se la jouent bobo-rock, et les babies à petits nœuds pour le côté preppy.
On lui pique l’idée du short, mais à garder surtout l’été, jambes nues, pas ceinturé et un peu plus long, car tout le monde n’a pas 1,20 m de gambettes — gare au pied de chameau (les deux plis disgracieux qui se créent parfois entre les jambes) !
On ajouterait un pull ou un T-shirt coloré pour hausser le ton et dynamiser l’allure ; des bottes plates pour insuffler un esprit 70s à cette silhouette.
Dia_fashion4
Abbey, girly trash
Tendance son perfecto jean neige très Alexander Wang et sa dégaine un brin loufoque.
On lui pique sa coupe de cheveux parfaitement rock.
On ajouterait un sac noir plutôt que ce rose pâle, et on oublie le pendentif, pas assez chic.

Dia_fashion5
Hanna, adulescente.
Bien choisi la raie sage au milieu des cheveux, en parfaite opposition avec le sac clouté, et la féminité qui émerge discrètement de la blouse transparente noire portée sur un slim en jean neige.
On lui pique son air de poupée rebelle qui dit : « Non ! non ! non ! ».
On ajouterait une minijupe à la place du slim, avec des bottes plates pour féminiser le tout ; et un léger coup de make-up pour donner du caractère
.

Dia_fashion7
Daria, working girl nature.
Craquant le côté tailleur pantalon slim, dont le sérieux est contredit par des bottes cavalières.
On lui pique l’esprit bûcheron du top à carreaux, mais qu’on préférera plutôt sous la forme d’une chemise.
On ajouterait des épaules plus marquées pour une allure tendance.

Dia_fashion8
Kelsey, urban cool.
Simplissime le look citadin totalement tendance, simple mais sophistiqué ; le Perfecto joliment vieilli ; le sac à chaîne, qui lui assure une touche rock ; et un T-shirt gris un peu lose, porté avec des leggings pour un effet plus casual.
On lui pique la couleur coquille d’œuf de son Perfecto, tellement plus originale que le noir traditionnel

Dia_fashion9
Daniela, London calling.
Coquine avec son air de garçonne et le côté rebelle de son débardeur rayé, associé à une minijupe en jean.
On lui pique l’esprit brit-chic de son allure avec sa coupe à la Twiggy.
On ajouterait à la place du chèche têtes de mort archivu et revu, un gros col amovible en laine Burberry ou les nouveaux foulards Monogram Vuitton, plus raffinés.

Dia_fashion10
Vlada, hype lolita.
Faut oser le mélange des genres avec le Perfecto et le minishort, qui se la jouent bobo-rock, et les babies à petits nœuds pour le côté preppy.
On lui pique l’idée du short, mais à garder surtout l’été, jambes nues, pas ceinturé et un peu plus long, car tout le monde n’a pas 1,20 m de gambettes — gare au pied de chameau (les deux plis disgracieux qui se créent parfois entre les jambes) !
On ajouterait un pull ou un T-shirt coloré pour hausser le ton et dynamiser l’allure ; des bottes plates pour insuffler un esprit 70s à cette silhouette.


Dia_fashion11
Magdalena, romantique.
La "rétro" fraîcheur du look avec ce top en jersey gris faussement sage, décalé avec une jupe crayon à taille haute et fleurie, très romantico-grunge.
On lui pique son chignon savamment défait et sa brassière en dentelle révélée discrètement.
On ajouterait une maxi-pochette à la place du sac à main tout bête, et un pull oversized en cachemire gris dévoilant davantage de dentelle.

Dia_fashion12
Patricia, lady minimaliste.
Le sans-faute des lignes pures. Tout sauf classique. L’audace d’un pull bleu canard, décolleté et bras nus. Zéro make-up. Peau translucide. Une sobriété qui a de l’allure.
On lui pique le jeu des proportions avec un pull un peu ample, porté avec un slim noir et un maxi-sac souple. L’association chignon décolleté de danseuse révèle son port de tête gracieux.



Rendez-vous sur Hellocoton !                                                                                       

Commenter cet article