Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Assez de grisaille: place à la couleur et la lumière ....

5 Mai 2012, 11:38am

Publié par marigotine FWI

 

 

 

  Effet spéciaux au pays des narcotiques...

                                                                                                        C'est fumeux!

 

<strong>FUMEUX - </strong>C'est beau mais c'est voulu, puisqu'il s'agit d'un exercice effectué par les brigades colombiennes antiguérilla à l'occasion d'une visite de Leon Panetta,le secrétaire d'Etat américain à la Défense. En cette époque lointaine, qui ne remonte pourtant qu'au 23 avril dernier, l'heure était encore aux parades et à l'optimisme: conformément à l'accord négocié au début 2012, les Farc venaient tout juste de libérer leurs dix derniers prisonniers militaires et elles s'étaient engagées à ne plus prendre aucun civil en otage. Mais c'était avant l'escarmouche du 28 avril, au cours de laquelle le journaliste français de France 24 et du <i>Figaro</i>, Roméo Langlois, semble avoir été enlevé par elles, sans avoir été pour autant confondu avec un militaire.
 C'est beau mais c'est voulu, puisqu'il s'agit d'un exercice effectué par les brigades colombiennes antiguérilla à l'occasion d'une visite de Leon Panetta,le secrétaire d'Etat américain à la Défense. En cette époque lointaine, qui ne remonte pourtant qu'au 23 avril dernier, l'heure était encore aux parades et à l'optimisme: conformément à l'accord négocié au début 2012, les Farc venaient tout juste de libérer leurs dix derniers prisonniers militaires et elles s'étaient engagées à ne plus prendre aucun civil en otage. Mais c'était avant l'escarmouche du 28 avril, au cours de laquelle le journaliste français de France 24 et du Figaro, Roméo Langlois, semble avoir été enlevé par elles, sans avoir été pour autant confondu avec un militaire. Crédits photo : LEONARDO MUNOZ/EPA/MaxPPP/EPA/MAXPPP
CONGÈRE AU SOMMET 
                                                         ça jette un froid....
<strong>CONGÈRE AU SOMMET </strong>- On n'imagine pas l'exploit que représente le déblaiement de cette route, longue de 434 kilomètres et seul point de passage entre la vallée verdoyante du Cachemire et les hauteurs rocailleuses du Ladakh, au nord de l'Inde. Les chutes de neige ayant été particulièrement précoces et abondantes cette année dans le grand Himalaya, elle avait dû être fermée dès le 1er décembre et n'a pu rouvrir que le 25 avril dernier, jour où a été prise cette photo. Mais l'on n'y croise pas que des mules ou des yaks: les touristes l'empruntent également en masse pour visiter le Ladakh, haut lieu de la spiritualité bouddhiste, au climat aride et à la population très accueillante, où les villages sont parfois perchés à plus de 6000 mètres d'altitude!
 - On n'imagine pas l'exploit que représente le déblaiement de cette route, longue de 434 kilomètres et seul point de passage entre la vallée verdoyante du Cachemire et les hauteurs rocailleuses du Ladakh, au nord de l'Inde. Les chutes de neige ayant été particulièrement précoces et abondantes cette année dans le grand Himalaya, elle avait dû être fermée dès le 1er décembre et n'a pu rouvrir que le 25 avril dernier, jour où a été prise cette photo. Mais l'on n'y croise pas que des mules ou des yaks: les touristes l'empruntent également en masse pour visiter le Ladakh, haut lieu de la spiritualité bouddhiste, au climat aride et à la population très accueillante, où les villages sont parfois perchés à plus de 6000 mètres d'altitude! Crédits photo : TAUSEEF MUSTAFA/AFP/AFP
Cramponne toi au pinceau j'retire le harnais....
<strong>ACCROCHE-TOI AU PINCEAU!</strong> - Aucun trucage optique sur cette photo:si elle vous donne le vertige, c'est justifié. Car ce pont suspendu chinois, sur lequel un ouvrier encordé est en train de mettre une dernière touche de peinture, trois jours avant son inauguration, est désormais le plus haut et le plus long du monde. Jeté entre deux tunnels au dessus du canyon deDehang, dans la province centrale du Hunan, il permet de franchir une distance de 1,175 kilomètres à 335 mètres de hauteur, sans le moindre pilier pour le soutenir. La partie que l'on voit sur ce cliché est le trottoir réservé aux piétons, prudemment situé sous les deux fois deux voies de l'autoroute que voitures et camions sillonnent depuis le 3 avril à une vitesse maximale autorisée de 80 km/h.
 - Aucun trucage optique sur cette photo:si elle vous donne le vertige, c'est justifié. Car ce pont suspendu chinois, sur lequel un ouvrier encordé est en train de mettre une dernière touche de peinture, trois jours avant son inauguration, est désormais le plus haut et le plus long du monde. Jeté entre deux tunnels au dessus du canyon deDehang, dans la province centrale du Hunan, il permet de franchir une distance de 1,175 kilomètres à 335 mètres de hauteur, sans le moindre pilier pour le soutenir. La partie que l'on voit sur ce cliché est le trottoir réservé aux piétons, prudemment situé sous les deux fois deux voies de l'autoroute que voitures et camions sillonnent depuis le 3 avril à une vitesse maximale autorisée de 80 km/h. Crédits photo : Shangwen Liu / TOP PHOTO / Biosp/ Shangwen Liu / TOP PHOTO / Bios
Purée, fait chier!
        Elle est lourde l'urne des votants par procurations.....
<strong>Entraînement.</strong> Ce panda géant va rejoindre définitivement la Réserve naturelle de Wolong, dans la province du Sichuang en Chine. Transporté par des soigneurs chinois qui n'ont pas quitté une seconde leur déguisement de peluche géante, Tao Tao va effectuer sa dernière phase d'adaptation pour pouvoir être rapidement réintroduit dans son environnement naturel. Né le 3 août 2010, il a déjà fait l'objet de deux phases d'apprentissage pour se nourrir seul et apprendre à ne plus dépendre de l'homme. D'où la nécessité de ne pas l'habituer à sa présence.
  Ce panda géant va rejoindre définitivement la Réserve naturelle de Wolong, dans la province du Sichuang en Chine. Transporté par des soigneurs chinois qui n'ont pas quitté une seconde leur déguisement de peluche géante, Tao Tao va effectuer sa dernière phase d'adaptation pour pouvoir être rapidement réintroduit dans son environnement naturel. Né le 3 août 2010, il a déjà fait l'objet de deux phases d'apprentissage pour se nourrir seul et apprendre à ne plus dépendre de l'homme. D'où la nécessité de ne pas l'habituer à sa présence. Crédits photo : CHINA DAILY/REUTERS

Commenter cet article

thierrys76 06/05/2012 08:40

Bonjour, petit bonjour a mon retour de vacances, je voit qu'aussi bien au niveau images et textes que tu reste égale à toi même, c'est ce que j'apprécie,bravo, bon dimanche à toi