Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

An 884: la téléréalité naisssait grâce à Louis III...

30 Novembre 2013, 12:18pm

Publié par marigotine FWI

 

 

          Un peu d'histoire, juste pour le "fun"


          Oui je sais pas vraiment facile de placer cette hisotire au cours d'un apéro entre amis, mais bon l'histoire est drôle...


Louis III est le fils de louis II dit le "bègue". Il est désigné comme seul successeur par son père, qui le place sous la garde de Bernard d'Auvergne, associé à Hugues l'Abbé et Boson de Provence

En septembre 879, grâce au soutien des grands de Francie occidentale dont Bernard d'Auvergne, Hugues l'Abbé, Boson de Provence et Théodoric de Vergy, le couronnement et le sacre de Louis III et de son frère cadet Carloman sont célébrés en hâte dans l’église abbatiale Saint pierre de Saint Paul de Ferrières, près de Montargis, par l’archevêque de Sens Anséglise.

L'héritage de Louis II est partagé en mars 880 à Amiens : Louis obtient la Neustrie, tandis que son frère Carloman reçoit l'ouest de la Bourgogne, l'Aquitaine et la Septimanie. Les deux frères parviennent à exclure Hugues, fils de Lothaire III, de la succession au royaume.

Pour avoir la paix et pouvoir faire face aux Normands, les deux frères sont obligés de négocier avec leur cousin louis le Jeune qui revendique la Lotharingie occidentale acquise en 870 par le traité de Meerssen. Au début de l'année 880, ils sont dans l'obligation de la lui céder en signant le traité de Ribermont.

Ils doivent également batailler pour la Bourgogne, disputée par leur grand-oncle Boson, qui s'est fait élire roi du royaume restauré de Burgondie (incluant la Provence). En août 880, les deux frères marchent contre lui et arrivent aux portes de la ville de Mâcon. Les troupes de Boson sont vaincues lors de la bataille de Crêches sur Saonne et les Carolingiens récupèrent le Comté de Mâcon.

 

           Oui je vous entends: la suite! la suite! scandez vous avec insistence....  

                              Et bien la voici                                

                                      

Nous sommes au mois d’août 884. Du haut de ses 18 ans et d’une jeunesse passée à guerroyer contre Hugues le bâtard et les normands, le sang de Louis III se met à bouillir lorsqu’il aperçoit la fille d'un certain Germond à qui il veut compter fleurette.

 

Le Roi est à cheval. La jeune fille refuse de céder à ses avances et part en courant pour se réfugier à l’intérieur de la maison de son père. Echaudé, Louis III se lance à sa poursuite à cheval. Il est encore en selle lorsqu’il rattrape la jeune fille qui s’engage sous une porte…

 

Destin tragique aussi pour le frère du roi
La suite de la scène évoque un dessin animé : le roi s’encastre contre le linteau d'une porte trop basse, se fracasse le crâne, puis tombe de cheval en s’esquintant les reins. Il meurt quelques heures plus tard. La légende veut que la famille Germond ait adopté le cheval régicide et se soit mis à le choyer car il avait permis de sauver l’honneur de la jeune-fille. Sitôt enterré, Carloman, le frère du roi, le remplace.

 

Lui aussi, connaitra une fin inattendue et tragique, à peu près au même âge que Louis III, environ 19 ans. Carloman est en train de traquer un sanglier à la chasse lorsque la bête se retourne. Son cheval fait un écart et le jeune monarque reçoit un coup de pique dans la jambe. La blessure s’infecte et elle le tuera aussi très vite.

Commenter cet article

thierrys76 30/11/2013 18:31

Et bien dit donc Marigotine tu fait dans l'histoire triste en ce samedi, deux frères qui passent leurs jeunesses à guerroyer et qui meures de façon bizarre et tragique.. bref heureusement que cela
n'arrive plus à notre époque si ce n'est peut être notre ancien roi ( Nicolas) qui a perdu son trône mais n'est pas mort ouf.. tant mieux pour lui.