Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Les aventures de Marigotine....

24 Août 2009, 10:10am

Publié par marigotine FWI

Salut tout le monde
Eh! bien aujourd'hui c'est le dernier volet de mes péripéties en vacances.
Après le karting, la chute brutale sur le béton de la douche de plage, l'accrobranche à 15 mètres de hauteur voici ma semaine en Aveyron. Quelle belle région!
Allez debout, il est 5h du mat, les valises sont chargées, la toile de tente aussi:
Vous savez celle que l'on jette en 30 secondes et que l'on replie en 30 minutes...Nous voici donc partis rejoindre son frère, sa belle soeur et les 2 petites qui sont sur les rives du Tarn à 10 kms de Millau. Après les 9 heures de route, nous voila donc installés dans le camping. Les petites retrouvailles sont chaleureuses, petite baignade dans la rivière pour se rafraichir, et bien sûr le "sacro saint apéro" avec les vacanciers d'à côté... Il est déjà 23 heures et nous commençons à être un petit peu bruyant pour le responsable du camping, donc bisous à tous, chacun dans sa caravane et extinction des feux!!!!  
Peti réveil en douceur, il fait déjà très chaud et le programme du jour est établi par le beau frère, cet après midi canoë kayak pour tout le monde, la réservation est faite.
Bon super les équipages sont étabis: 3 canoës de deux personnes et c'est parti pour 14 kilomètres sur le Tarn. J'en avais avais déjà fait sur la Dordogne, mais seulement 7, et je peux vous dire que c'est long! Là le double... Mais bon cette fois je ne suis pas seule à bord, donc plus facile pour se détendre les articulations
!!! 



Ma belle soeur Marie Pascale et sa fille Laurine, c'est le début, elle a encore le sourire aux lèvres.... Et les lunettes sur le nez! Un peu d'appréhension car elle ne sait pas nager, mais il est vrai qu'il n'y a pas trop de profondeur, on voit bien le fond et toutes ces truites qui nagent en surface. C'est vraiment magnifique, au détour d'un petit virage on découvre des cananrds qui se baladent avec leur progéniture sur les bords de la rive, et qui se prennent un bain de soleil sur les rochers. Notre passage et nos coups de rames ne les effraient pas du tout....

 

Notre balade se passe bien avec des petits arrêts baignades pour se détendre un peu. Au bout de quelques kilomètres on s'apperçoit que le courant devient un peu plus vif, quelques petites difficultés de passage entre les roches et des têtes à queues amusants, un canoë qui fait la toupie posée en plein milieu d'une roche à fleur d'eau... Je tairais le nom du "pilote" il est connu dans la région.... A la sortie d'un petit passage mouvementée, une photographe dans l'eau jusqu'aux genoux, nous prend en photos pour un magazine de "Canoë Kayak". J'ai pensé un instant que le staff d'Overblog avait missioné une photographe, mais non ! Je ne fais même pas partie du top blogs, alors, fais pas ta crâneuse et râme....
Comme nous sommes devant, dès que nous franchissons un passage un peu mouvementé Daniel et moi nous nous assurons que tout le monde passe bien, et là je dis: Ah! super Marie Pascale a bien franchi le petit dénivelé, ma phrase à peine finie et voilà le canoë en vrac, la mère et la fille à la baille!
Donc retour en arrière pour lui venir en aide, souvenez-vous elle ne sait pas nager, elle a le visage à l'intérieur du gilet de sauvetage, les jambes recroquevillées sous elle, alors qu'elle à pied, mais elle a bu la tasse et son visage est complètement tétanisé par la trouille. Bon un petit break de récupération et nous repartons. Pour l'évaluation de la distance parcourue nous avons eu un repaire par le chauffeur. Dès que vous passerez sous le pont en métal vous aurez fait la moitié du parcours. Mais celà fait 1h1/2 que nous ramons et pas le moindre pont à l'horizon!!! Nos sommes déjà repartis depuis un petit moment et là plus de lunettes sur le bout du nez de M. Pascale, et avec le courant impossible de les retrouver. On essaiera pourtant, mais non rien. Si par hasard sur l'étal d'un poissonnier vous voyez une truite avec une paire de lunettes merci de les rendre chez Overblog, ils transmettront!!!
Le pont, le pont.... La moitée est faîte, le parcours devient un peu plus calme et c'est tant mieux. Nous mettrons près de 4 heures pour faire nos 14kms, bon bien sûr avec quelques arrêts baignades, mais c'est dur.
Soirée détente au village de Rozier, marché nocturne et feux d'artifice sur le Tarn. Je dois avoir un sérieux problème de vue car sur une terrase j'ai crû voir une statue de la vierge vue de dos, d'ailleurs ce qui m'a fait dire:  Il y a des gens qui ont de drôles de goût, en fait ce n'était qu'un grand parasol blanc.... Vision, y paraît que "Les Grands Causses" ça fait çà!!!
Sur la route du retour vers le camping nous l'avons échappé belle, un sanglier et son petit ont surgi du talus traversant au nez du capot de la voiture.... Ecrasement des freins, coup de frayeur, et moi bien sûr j'avais vu un chien et son petit....
La nuit de repos fut la bienvenue. Aujourd'hui promenade dans Millau, visite du pont et découverte à Aguessac de la maison de la cerise, son musée et ses produits du terroir. Les petits cadeaux souvenirs sont faits. Cet après midi détente et baignade sur le Tarn, c'est notre dernière journée alors profitons en au maximum. Les 2 frères ont décidé de faire une petite baignade, faire la planche les pieds en avant et se laisser emporter par le fort courant puis se laisser glisser dans le tourbillon que forme un dénivelé et ses rochers affleurants. A cet endroit il y a de la profondeur puisque l'on peut sauter du grand rocher. Moi bien sûr, je décide aussi de le faire, mais un peu à la "Superman" quand il vole c'est à dire: Les mains jointes devant le corps et fonce ma belle, ah! çà pour foncer j'ai foncé, et tête baissée , le courant m'a emportée violemment, au dénivelé ma position bras en avant m'a fait plonger, et là au fond mon estomac a heurté un rocher me coupant littéralement la respiration, je suis remontée à la surface, mais je suis retombée aussitôt  dans un tourbillon et vlan! encore le fond avec ces rochers et troncs d'arbres, au bout de la troisème fois j'ai réussi à crier d'une voix suffoquante "au secours" . Heureusement mon ami est arrivé pour me bloquer la tête hors de l'eau, et un jeune homme qui s'était arrêté avec son canoë m'a jeté son gilet de sauvetage. Maintenant je suis sur le plancher des vaches et c'est tant mieux. Donc, moralité, toujours se baigner avec un gilet dans ces rivières même si la profondeur est faible car le courant est parfois très fort.

C'est notre dernière soirée, au programme petite fête champêtre dans une ferme du coin, des traiteaux sont installés, au menu assiette de magret de canard et légumes de la ferme, trois musiciens sont là pour animer la soirée en plein air avec vue sur un superbe petit village accroché sur les grands causses... Un sensation de vivre le temps d'une soirée, dans une autre époque, un véritable retour aux sources. Que du bonheur,à déguster sans modération




Bonne reprise à tous .

Commenter cet article