Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Insolites toujours...

31 Janvier 2010, 13:30pm

Publié par marigotine FWI


        
                   Je connaissais "Vipère au poing" mais pas "serpent au nez"    
                    
100129.jpg
           

                             On ne lui a jamais dit à mon maître: "Que, dans l'eau minet râle"    
                            100128.jpg
      
 Moi, je n'ai qu'un petit conseil à te donner, barre-toi, Marigotine elle, elle me fait faire un    
                                                                   "nettoyage à sec!"        hi hi hi....

img029.jpg
                                                         IMGP0868.JPG
                                A demain                      Marigotine


Voir les commentaires

La nature cet Artiste...

31 Janvier 2010, 13:20pm

Publié par marigotine FWI

                        Epoustoufflantes sculptures ( 2ème partie)
   

Landscape Arch 

Sculptures naturelles époustouflantes

La Landscape Arch est l’une des plus grandes et des plus belles arches du Arches National Park, dans l’Utah, aux Etats-Unis. Ici, la nature a sculpté très finement ce morceau de rocher, donnant presque l’impression qu’il s’agit d’une branche d'arbre.

Le bassin Morning Glory Pool  (un sorbet aux fruits de la passion!)

Sculptures naturelles époustouflantes

Le bassin Morning Glory Pool, situé dans le parc national du Yellowstone dans le Wyoming aux Etats-Unis, semble plonger jusqu’au cœur de la terre. Il est très célèbre pour ses couleurs vives et variées, dues à la présence de différentes bactéries dans l’eau. Très rarement, la Morning Glory Pool peut éclater en geyser, notamment suite à un tremblement de terre par exemple.

Au fil des ans, malgré les précautions prises par le parc, des objets ont été jetés au fond du gouffre, bouchant certaines entrées d’air chaud, et modifiant la nature de l’eau, et donc les couleurs du bassin.

The Windows ( on dirait un masque!)

Sculptures naturelles époustouflantes

The Windows est le nom donné à ces deux arches jumelles percées dans la roche. Elles se trouvent dans le parc Arches National Park, situé dans l’Utah aux Etats-Unis.

Wave Rock  (impressionnant!)

Sculptures naturelles époustouflantes

Le Wave Rock est un rocher de granit qui, comme son nom l’indique, ressemble étrangement à une grande vague qui va s’abattre. Il se situe près de Hyden, en Australie Occidentale. Cette vague géante, haute de 15 mètres, s’étend sur plusieurs centaines de mètres de longueur.
Cet effet "vague" a été créé par une forte érosion du vent.

                                                         Merveilles de la nature...

                                                                                                                      Marigotine

Voir les commentaires

Les revoilà, avec leur habitude sexuelle... (avant dernier épisode)

31 Janvier 2010, 12:50pm

Publié par marigotine FWI

Le paon : éblouissant !                      20279 47418

C’est peu dire que le paon est sans doute le plus grand exhibitionniste du monde animal… Sa queue aux longues plumes cernées de multiples "yeux" (les ocelles), qu’il déploie en un éventail majestueux pour éblouir la femelle au moment des amours, parle pour lui, pour ainsi dire… La queue du paon est un exemple spectaculaire de "sélection sexuelle" : c’est parce que les femelles paons, sous le charme, choisissaient pour se reproduire les mâles dotées des plumes les plus longues et les plus colorées que ces caractéristiques se sont transmises et amplifiées de génération en génération…
En dehors de ses brillants atours, le paon a plutôt mauvaise réputation en matière sexuelle : l’expression "faire le paon" désigne péjorativement une personnalité plutôt vantarde, qui promet souvent plus qu’elle ne donne… Cette réputation est injuste, car le paon n’est pas seulement tape-à-l’oeil : sa parade nuptiale est destinée à toutes les femelles de son groupe, et il met un point d’honneur à toutes les satisfaire une fois sa représentation terminée !

Le saviez-vous ?
- Le paon ne déploie sa queue que pour séduire les femelles paonnes. L’accouplement ne peut se faire, ensuite, que la queue baissée…
- En Angleterre, on a observé le cas de Mister P., un superbe paon plein de passion amoureuse, qui passe 18 heures par jour à se pavaner et à faire la roue dans une station-service pour tenter de séduire… l'une des pompes à essence !

La mante religieuse : vorace !             20279_47416.jpg

C’est peut-être l’un des rites "sexuels" les plus connus et les plus fascinants du monde animal : celui de la mante religieuse qui dévore ses amants après, voire pendant l’accouplement ! Alors, le cannibalisme sexuel des mantes religieuses, mythe ou réalité ? C’est un fait avéré que parfois, juste après l’accouplement, la femelle mante (plus grande que le mâle), décapite son compagnon pour se repaître de sa tête… Il ne s’agit pas là de cruauté, mais de nécessité biologique : pour pouvoir porter ses œufs, la mante a besoin d’un énorme apport énergétique, donc d’énormément de nourriture… Elle accapare donc la première source de nourriture qui lui tombe sous la mandibule, qui se trouve souvent être la tête de son compagnon !
Certains mâles, pour éviter de finir en dessert, prennent la précaution d’offrir un petit en-cas à leur dulcinée avant l’acte sexuel…

Le saviez-vous ?
- Même dévoré pendant l’acte sexuel, le mâle de la mante peut accomplir son devoir : la libération des spermatozoïdes peut en effet se faire après la décapitation !

L'ornithorynque : bizarre...                           20279_47424.jpg

Animal unique, doté d’un bec de canard aplati, d’une queue de castor et de pattes palmées, l’ornithorynque a également une sexualité unique. Non content d’être un mammifère qui pond des œufs (la femelle allaite ses petits après éclosion), c’est également le seul à posséder… cinq paires de chromosomes sexuels (au lieu d’une chez la plupart des vertébrés !).
L’accouplement des ornithorynques se pratique exclusivement dans l’eau, et se déroule au terme d’une parade nuptiale au cours de laquelle le mâle nage autour de la femelle, puis l’attrape par la queue (le monde à l’envers !) avant la pénétration.

Le saviez-vous ?
Comme la langue des serpents, le sexe de l’ornithorynque est bifide, c’est-à-dire qu’il se sépare en deux au niveau du gland… Une particularité anatomique de plus pour cet animal unique, mais dont on se demande bien l’utilité étant donné que l’ornithorynque ne possède qu’un seul orifice pour la reproduction, la ponte des œufs et la défécation (orifice appelé le cloaque, comme chez les oiseaux ou les reptiles).

Le calmar : mystérieux...                               20279_47406.jpg        

Les mœurs sexuelles des calmars, ou calamars (ces céphalopodes apparentés aux seiches, dont certains spécimens géants peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de long) sont encore très mystérieuses. Récemment, une équipe de scientifiques allemands et néo-zélandais a affirmé que les calmars avaient tendance à s'accoupler n’importe quand et avec n’importe qui, sans se préoccuper du sexe de leur partenaire…

Le saviez-vous ?
Les calmars ne sont pas hermaphrodites, même si de l'extérieur rien ne distingue le mâle de la femelle. C'est que monsieur calmar n’est pas doté d’un pénis traditionnel : lors de l’accouplement, il se sert d’un de ses "bras" (tentacules) pour inséminer madame calmar ! Ce tentacule, qui véhicule la semence du mâle, est appelé "bras copulateur" ou "hectocotyle".   


                             Je vous retrouve demain pour le dernier épisode.... 

                                                                       Marigotine

Voir les commentaires

Blette de mode.... le légume rustique du moment.

30 Janvier 2010, 11:53am

Publié par marigotine FWI


                          Le rouget barbet farci et son gratin de blettes

                La tendance culinaire du moment, c’est les légumes rustiques du potager. Parmi eux, la blette a la cote. C’est ce produit de saison que nous avons choisi de mettre en vedette pour notre première recette filmée « Comme un chef » avec Romain Corbière, de l’École de cuisine Alain Ducasse, qui nous propose une de ses créations.

   
        P_blette
La recette en image
http://videos.madame.lefigaro.fr/video/iLyROoafILZ4.html
Pour 4 personnes                          Préparation 45mn
4 rougets                                         Cuisson 35 mn
1 botte de blettes
35 cl de fumet de poissons                                2 c. à soupe de tomates séchées
8 cl de bouillon de volaille                                  1 gousse d'ail
6 c. à soupe de parmesans rapé                      70 gr de beurre
1 c. à soupe de pignons de pin                          1 citron
1 petit oignon blanc                                             Huile, sel poivre.
1/2 c. à soupe de câpres
3 c. à soupe de mascarpone
1 c. à soupe de pistou

Bien manger au quotidien, avec des recettes simples et saines ; varier son alimentation, redécouvrir les légumes de saison et se rendre compte qu’ils ne sont pas si difficiles à préparer, c’est le message du chef multi-étoilé Alain Ducasse. Après la sortie de son livre Nature : simple, sain et bon, il lance un cours du même nom dans son école de cuisine (1). Chaque mois, Romain Corbière, le chef des chefs de l’école, nous confiera toutes ses astuces autour d’un produit de saison, et on commence avec la blette, un vrai légume healthy… si on le sort de la béchamel !

Espèce de blette !
Il en existe trois sortes : les blettes françaises, aux grandes côtes larges, les  blettes  italiennes, plus petites, aux côtes plus fines et charnues, et enfin les blettes feuilles, au très beau vert. Si ces variétés ont une saveur similaire (un peu terreuse et suave comme la betterave, mais avec une pointe d’acidité), leur texture, en revanche, sera plus au moins fondante (la blette française étant la championne).

Comment bien les choisir ?
Rien de plus simple : les côtes doivent présenter une peau bien blanche (si elles sont tachées, elles sortent du réfrigérateur), et le vert ne doit être ni flétri ni marron.  Blanc  ou vert, qu’est-ce qu’on préfère ? Les deux sont savoureux, mais se préparent différemment. Mode d’emploi : on sépare les blancs des verts, on hache les verts et on épluche les blancs à l’aide d’un petit couteau en décollant un bout de peau et en tirant sur la longueur. Les côtes s’oxydent vite, il est donc préférable de les déposer au fur et à mesure dans un saladier rempli d’eau citronnée. En gratin, en farce, en soupe, en omelette, en tourte, la blette se prête à toutes les expériences culinaires. Une seule règle à retenir : le vert cuit rapidement (comme les épinards) ; et les blancs nécessitent une cuisson prolongée pour obtenir une texture bien moelleuse.

                                                                                 Bonne dégustation....
                                                                                      Marigotine

 

Voir les commentaires

La nature cet "Artiste", sculptures naturelles époustouflantes....

30 Janvier 2010, 11:04am

Publié par marigotine FWI



                       Pierres taillées par le vent, végétation étonnante, icebergs multicolores… Quand la  nature offre des paysages incroyables… 
                                             Les couleurs de Chamarel
27609_79596.jpg

Chamarel est une plaine qui se situe au nord-ouest de l’île Maurice, dans l’Océan indien. Cet endroit est particulièrement célèbre pour sa terre multicolore. Il s’agit en réalité de cendres volcaniques que l’érosion a fait apparaître à la surface.

Ces cendres sont très spéciales : elles ne peuvent pas rester mélangées très longtemps. En effet, les sesquioxydes de fer (anthracite et rouge) ne se mélangeront jamais avec les sesquioxydes d’aluminium (bleu, violet ou vert).
Il s’agit ici d’une curiosité naturelle très rare.
                                                                     Les trois commères
27609_79597.jpg
Cet ensemble rocheux fait partie du Arches National Park, situé dans l’Utah, aux Etats-Unis. Ces pierres ressemblent à trois personnes en train de comploter, et c’est tout naturellement qu’elles s’appellent les "Three Gossips", les trois commères. 
                                                    Bryce Canyon National Park
27609_79598.jpg
Le Bryce Canyon National Park est un parc situé dans l’Etat de l’Utah, aux Etats-Unis. Le parc est composé de 145 km² de cônes rocheux de couleur ocre. Le parc du Bryce Canyon offre aux visiteurs de nombreux amphithéâtres naturels.
                                                      L’arbre de pierre de Siloli
27609_79599.jpg  Cet arbre de pierre situé à plus de 4 000 mètres d’altitude, dans le désert de Siloli, en Bolivie, porte bien mal son nom puisqu’il ne s’agit pas d’un arbre mais d’un rocher sculpté par les vents. Cela laisse supposer que le niveau du sol de ce désert a baissé de 6 ou 7 mètres depuis l’origine.
Le peintre Salvador Dali s’est d’ailleurs déplacé dans le désert pour immortaliser ce géant de pierre dans l’un de ses tableaux.
                                                          Le Coeur de Voh
27609_79600.jpgCe petit coin de Nouvelle-Calédonie appartient à la mangrove bordant le lagon. En 1990, le photographe français Yann Arthus-Bertrand est le premier à photographier ces 4 hectares vus du ciel, et ainsi faire la renommée du Coeur de Voh.
Cette démarcation précise entre le coeur et la zone de verdure qui l’entoure s’explique par un niveau de terrain plus bas, où le sel laissé par les marées et les crues du fleuve Téméla peut stagner. La végétation s’y est donc nettement moins développée.

Cependant, le Coeur de Voh est en perpétuelle évolution, au même rythme que les évolutions du terrain. En effet, à la fin des années 90 (date de la photo ci-dessus), le cœur est beaucoup moins marqué en son milieu et ses contours semblent élargis : le sol est un peu remonté, conservant moins de sel, et les arbres du contour sont en train de mourir.
                                                       La magie du désert blanc d’Egypte
27609_79601.jpgLe désert blanc d’Egypte est officiellement appelé désert libyque. Mais il doit son surnom à ses nombreuses zones de calcaire blanc, déposé par la mer sur le grès il y a des millions d’années.
Avec les vents, ce calcaire s’érode et laisse apparaître des rochers sculptés par la nature.

                               
   Et bien d'autres encore que je vous ferai découvrir tout au long de la semaine à venir
                                                                                                 Marigotine




Voir les commentaires

Je le sais, vous attendez cet article...

29 Janvier 2010, 12:44pm

Publié par marigotine FWI



                                                          Sexanimalité

      Le lion est-il vraiment le roi ?              20279_47415.jpg

En apparence, le roi des animaux règne sur un harem de lionnes toutes disposées à le satisfaire. Les lions vivent en troupe, et l'autorité du mâle dominant n’est contestée par aucun mâle. En revanche, lorsqu’une lionne est féconde (tous les trois mois environ), c’est elle et elle seule qui décide ou non d’avoir des rapports, même avec le mâle dominant !
Lorsque madame est décidée, tout peut aller très vite : le rapport ne dure que quelques dizaines de secondes, mais il peut être répété jusqu’à 50 fois par jour !

Le saviez-vous ?
- Chez tous les félins, la présence de petites protubérances épineuses sur le pénis rend la copulation douloureuse pour la femelle : c’est pourquoi les mâles mordent souvent la nuque de leur partenaire, afin d’éviter d’êtres mordus et griffés !
- Les grands félins (tigres, lions) peuvent s’accoupler et se reproduire facilement… en captivité, puisque leurs habitats naturels sont très différents. Le petit d’un tigre et d’une lionne est un tigron, celui d’un lion et d’une tigresse est un ligre. Mais on peut rencontrer également des liguar (lion-jaguar) ou des jaglion (jaguar-lionne), des liard (lion-léopard) ou des leopon (léopard-lionne) ou encore des pumapard (puma-léopard).
Le lapin : un véritable obsédé !                   20279_47414.jpg
Le lapin a une très mauvaise réputation sexuelle… parfaitement justifiée, hélas pour madame lapine. En effet, l'éjaculation se produit pratiquement dès la pénétration chez lui… A sa décharge, le lapin n’a pas de temps à perdre : il est génétiquement programmé pour se reproduire le plus rapidement possible, pas pour être un étalon. Le lapin se reproduit à un rythme phénoménal : une femelle peut donner naissance à 40 petits lapinots par an !

Le saviez-vous ?
- Tous les lapins, même les adorables lapins nains, sont des obsédés sexuels en puissance. Ils peuvent s’exciter sur un autre lapin, un autre animal, un objet… ou un être humain !
- Les lapines peuvent aussi se mettre dans tous leurs états : les cas de grossesse nerveuse sont très répandus chez les lapins domestiques
Le porc-épic : solitaire...                               20279_47421.jpg
Qui s’y frotte… s’y pique ! Le porc-épic est un solitaire, heureusement pour lui car ses redoutables piquants sont de nature à dissuader toute envie de câlins… Chez les porcs-épics,la séduction est affaire de grognements plus que de frôlements : lors de la période des amours, le mâle suit la femelle en lui "chantant la sérénade", parfois durant plusieurs jours… Il faut dire que madame porc-épic n’est fécondable que sur une très courte période (qui dure parfois moins d’une demi-journée), une seule fois par an : il ne s’agit pas de rater son coup ! Lorsque la femelle est réceptive, elle le signale au mâle en venant se frotter contre lui, ventre contre ventre, en une danse lascive… Mais l’accouplement se fait, comme chez les animaux, avec le mâle derrière la femelle : celle-ci aplatit ses piquants pour ne pas transpercer son amant !

Le saviez-vous ?
- Avant l'accouplement, les porcs-épics mâles urinent sur les pics des femelles pour les rendre plus "glissants".
- Les porcs-épics ne s’accouplent qu’une fois par saison : après cet accouplement, la femelle se réfugie en général sur un arbre et proteste en poussant des cris perçants si son compagnon fait mine de vouloir remettre ça !

            Bein oui! elles peuvent pas dire qu'elles ont la migraine les filles...
                                                                     Marigotine


Voir les commentaires

Pauvreté sous tous les fronts "climatiques"...

29 Janvier 2010, 12:31pm

Publié par marigotine FWI


                                

                            La pauvreté sous tous les climats, ici le froid
Un enfant se couvre le visage d’une peau de bête pour se protéger du froid, dans la province de Helmand, jeudi 28 janvier. Plus de la moitié de la population afghane vit encore sous le seuil de pauvreté et la majorité de l’activité économique ainsi que les administrations se concentrent dans la capitale, Kaboul.  
Un enfant se couvre le visage d’une peau de bête pour se protéger du froid, dans la province de Helmand, jeudi 28 janvier. Plus de la moitié de la population afghane vit encore sous le seuil de pauvreté et la majorité de l’activité économique ainsi que les administrations se concentrent dans la capitale, Kaboul. 

                                              Là-bas la chaleur, la faim, la soif...  
Submergés… Une opération de distribution d'aide quotidienne a viré au chaos lundi 25 janvier, à Port-au-Prince, devant le palais présidentiel haïtien, alors que dix-huit Casques bleus uruguayens tentaient à eux seuls de contenir une foule d'environ 4.000 Haïtiens affamés. <b><a href=''http://www.lefigaro.fr/international/seisme-en-haiti.php'' target=''_blank'' >(DOSSIER SPÉCIAL - Haïti dévasté) </a></b>
Submergés… Une opération de distribution d'aide quotidienne a viré au chaos lundi 25 janvier, à Port-au-Prince, devant le palais présidentiel haïtien, alors que dix-huit Casques bleus uruguayens tentaient à eux seuls de contenir une foule d'environ 4.000 Haïtiens affamés


                                                   Attention la terre se rebiffe.....
Pluies diluviennes. Depuis lundi, de fortes pluies orageuses s’abattent sur le sud-est du Brésil. Conséquences : le secteur de São Paulo est totalement inondé, ce qui paralyse pratiquement toute la ville.
Pluies diluviennes. Depuis lundi, de fortes pluies orageuses s’abattent sur le sud-est du Brésil. Conséquences : le secteur de São Paulo est totalement inondé, ce qui paralyse pratiquement toute la ville.

                                                                                          Marigotine


Voir les commentaires

C'est bon pour la santé...

29 Janvier 2010, 12:17pm

Publié par marigotine FWI


                           Vin, thé, cacao : l'effet protecteur des flavonoïdes.

                 Plusieurs firmes proposent déjà en para-pharmacie des gélules ou capsules à base de flavonoïdes.
Plusieurs firmes proposent déjà en para-pharmacie des gélules ou capsules à base de flavonoïdes.

L'Académie nationale de pharmacie a débattu mercredi des apports bénéfiques sur le cœur et le cerveau de molécules contenues dans certains aliments.

Le vin, le thé, le chocolat, principalement, et bien d'autres aliments contiennent des substances, les flavonoïdes, qui auraient des actions antioxydantes et anti-inflammatoires, avec un effet protecteur éventuel au niveau du cœur et du cerveau. Depuis une quinzaine d'années, les recherches se multiplient sur ces molécules contenues dans l'alimentation. Mercredi, l'Académie nationale de pharmacie a consacré une de ses séances à débattre des effets sur la santé de ces substances prometteuses. Cependant, alors que de nombreuses firmes proposent désormais en parapharmacie des gélules ou capsules à base de flavonoïdes, l'académie estime que les données actuelles ne permettent pas d'encourager les «assertions santé» d'adjuvants alimentaires.

L'histoire des flavonoïdes commence dans les années 1990, avec la mise en évidence du paradoxe français : les Français, notamment dans le Sud-Ouest, ont un niveau de mortalité cardiovasculaire plus faible qu'ailleurs, malgré une consommation élevée de graisses saturées (un facteur de risque cardiovasculaire majeur). Cette exception a été attribuée à la consommation de vin rouge, spécialement élevé en France. Les flavonoïdes (des composés polyphénoliques) du vin ont été rapidement identifiés comme étant les médiateurs de cet effet bénéfique. Et de nombreuses enquêtes épidémiologiques prospectives ou rétrospectives ont tenté d'analyser le lien entre régime riche en flavonoïdes et maladies cardio-vasculaires (attaque cérébrale, infarctus) ou neurodégénératives (maladie d'Alzheimer, Parkinson).

«L'ensemble des informations ainsi acquises montre une tendance générale en faveur de l'association entre la consommation de vin rouge en quan­tité modérée (un ou deux verres par jour) au-delà de laquelle les effets délétères de l'alcool inversent la tendance, de thé vert ou noir et de cacao et la mortalité d'origine cardiaque ou neurodégénératives, explique le Pr Jean-Claude Stoclet, membre de l'Académie de pharmacie (faculté de Strasbourg). Il paraît donc raisonnable d'émettre l'hypothèse selon laquelle la consommation régulière de certains fruits riches en flavonoïdes ou des préparations qui en sont issues, vins rouges, certains jus de raisin, les thés verts et noirs dans une moindre mesure, le cacao, est associée à une diminution de la mortalité…»

 

Inhibition de certains gènes

 

La preuve formelle ne pourra être apportée qu'après des essais cliniques comparant un régime enrichi en flavonoïdes et avec une alimentation pauvre en flavonoïdes. Notons que la plupart des études ne mettent pas en évidence de lien entre alimentation riche en flavonoïdes et cancer. De nombreuses études expérimentales, sur culture cellulaire ou modèle animal, ont mis en évidence un effet direct des flavonoïdes sur la paroi interne des vaisseaux, avec une augmentation des facteurs vasodilatateurs et antiprolifératifs. Ces substances agiraient aussi par le biais d'inhibition de certains gènes, pour aboutir à un effet anti-inflammatoire.

Ou trouve-t-on ces flavonoïdes ? Plusieurs centaines de flavonoïdes différents ont été identifiés. Malgré de nombreuses incertitudes, il apparaît que les flavonoïdes ayant un effet protecteur appartiennent aux classes des flavonols (vins rouges, thé, cacao) et des anthocyanines (fruits rouges, cerises, cassis.). «Compte tenu des données récentes sur les effets et les mécanismes d'action de certains flavonoïdes, il pourrait être tentant de préconiser dès à présent un renforcement du régime enrichi en flavonoïdes, estime le Pr Stoplet. Il faut résister à la tentation : outre les incertitudes qui subsistent sur la nature des composés utiles, sur les quantités à préconiser, il n'est nullement exclu que l'on découvre des effets indésirables.» Pour le Pr François Chast, président de l'Académie de pharmacie, «sur l a base des données actuelles, une amplification des efforts de recherche paraît justifiée et urgente».

                                                          Un verre de "Flovonols" rouge (français bien entendu!)
                                                          Une tasse de "Flovonols" vert 
                                                          Un morceau de "Flovonols" noir.       
           
                              Tout ceci c'est déjà bon pour le moral et ça c'est sur....               

                                                                            Marigotine                         


 



Voir les commentaires

Etre français, comme des airs de famille...

29 Janvier 2010, 12:02pm

Publié par marigotine FWI



                     

                   Qu'est-ce qu'être français ? 
       Frédéric Beigbeder et Philippe Claudel. (Baltel/SIPA/Francesca Mantovani/Stock)
                     Frédéric Beigbeder et Philippe Claudel.
Sept écrivains, sept visions de la France et de son identité.

Être français, qu'est-ce que cela veut dire ? Tenter de répondre frontalement à la question tourne vite au casse-tête, et parmi les écrivains auxquels nous l'avons soumise, un certain nombre se sont défilés : trop compliqué, insoluble, vain, absurde. «Je ne pense jamais à ce hasard qui m'a fait naître français», affirme le romancier Stéphane Audeguy. Certes, à part la langue française - mais nous la partageons avec les Belges, les Québécois, les Congolais, etc. -, le point commun entre un Marseillais, un Breton ou un Alsacien ne saute pas aux yeux. Un mot fameux du général de Gaulle résume cette diversité : «Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromage ?» Un époisse, un ossau-iraty, un crottin-de-chavignol n'ont certes pas la même physionomie, ni la même texture, ni la même saveur. N'empêche, bandez les yeux de n'importe quel Français, faites-les-lui goûter, il saura qu'il s'agit de fromages et pas de charcuterie ! Les Français sont un peu comme leurs fromages, ils ne se ressemblent pas mais on les reconnaît. À quoi ? À certains gestes, intonations, une forme d'ironie, un zeste d'arrogance, leur esprit critique : Benoit Duteurtre dont nous publions un extrait du prochain roman, Le Retour du général (à paraître le 2 mars chez Fayard), Philippe Claudel, Frédéric Beigbeder,François Taillandier, Catherine Cusset, qui vit à New York depuis dix-huit ans, Anouar Benmalek et Eugène Green, qui ont acquis la nationalité française, ont accepté de nous parler de la France, et de ces petits quelque chose qui font qu'on retrouve chez les Français comme «des airs de famille». Cette expression nous a été soufflée par Vincent Delecroix, écrivain et philosophe, qui par ailleurs s'insurge contre la notion d'identité nationale.

 

Un air de famille…

 

Un air de famille, donc. Filons la comparaison, elle en dit long sur le lien ambivalent que nous entretenons avec notre pays. Enfant, on aime la France, comme on aime ses parents, sans se poser de question ; jeune, on la fuit, on la dénigre, besoin d'aller voir ailleurs. Arrive un âge où l'on constate qu'on y est attaché. On critique son pays, on critique sa famille mais quand on s'en éloigne, leur absence se fait sentir.

Même si vous avez hérité du teint mat du grand-père auvergnat et votre sœur de la peau de lait de l'ancêtre russe, vous partagez avec elle des références et des souvenirs communs : vous avez les mêmes aïeux, dont vous connaissez plus ou moins l'histoire, les faits d'armes qui l'ont illustrée. Cela ne vous empêche pas de vous étriper à leur sujet, comme en France, le Vendéen et le Basque, le catholique et le protestant, au sujet de Charlemagne, Henri IV, Robespierre, Napoléon, de Gaulle… Dans un pays, comme dans une famille, il y a aussi des pièces rapportées, qui crée parfois du tiraillement mais lui apportent un sang neuf. Il y a des enfants d'adoption, dont la situation est toujours délicate : qu'ils le veuillent ou non, ils sont pétris de l'idiome, de la culture familiale et nationale où ils ont grandi, cependant ils ne peuvent oublier d'où ils viennent.

On le sait, depuis Platon, sur un sujet subtil et complexe, l'allégorie s'avère parfois plus efficace, plus éloquente que les concepts.

                                                                   N'ayons pas peur de l'autre....

                                                   Marigotine




Voir les commentaires

La sexualité animale, en voilà encore...

28 Janvier 2010, 10:34am

Publié par marigotine FWI


L'éléphant : patient...     20279_47411.jpg                 

L’éléphant est le plus gros animal terrestre vivant… mais il est loin d’être le plus actif sexuellement ! La faute à la période de gestation des femelles, la plus longue chez les mammifères (22 mois, près de deux ans). Et la période d’allaitement du petit éléphanteau varie entre trois et quatre ans... Du coup, un éléphant a en moyenne un rapport tous les cinq ans ! Pas étonnant que, chez les mâles, le taux de testostérone crève le plafond au moment du rut (jusqu’à 50 fois plus élevé qu’en temps normal !).
Heureusement, l’éléphant est un compagnon modèle. Avant chaque accouplement, le mâle et la femelle passent de longs mois ensemble : ils mangent, dorment, jouent, s’aspergent de boue… L’acte sexuel n’est possible qu’après cette longue période de vie commune : messieurs les humains, prenez-en de la graine ! L’éléphant est en fait un bel exemple de fidélité.

Le saviez-vous ?
- Lors du rut, le pénis de l’éléphant prend une coloration… verte !
- Les éléphants mâles s'urinent dessus et se roulent dans un mélange de boue et d'urine pour séduire les femelles.
- Un éléphant en mal de partenaire peut parfois s'accoupler avec… une femelle rhinocéros ! Mais les deux espèces ne peuvent pas se reproduire.
- "L’union de l’éléphant" est une position sexuelle du Kamasutra. Il s’agit d’une variante "écrasée" de la levrette…
Le chien : coincé !                    20279_47408.jpg
Non, ce n’est pas une légende : un chien et une chienne en train de s’accoupler peuvent parfaitement restés "soudés" l’un à l’autre. C’est une conséquence directe des caractéristiques sexuelles de l’espèce canine : en effet, après la pénétration, le pénis du chien peut être bloqué par la contraction des muscles du vagin de la femelle…

Le saviez-vous ?
Il est très dangereux de tenter de séparer deux chiens qui sont restés collés l’un à l’autre, par n’importe quel moyen : en leur faisant peur, en les écartant l’un de l’autre… ou en leur jetant un seau d’eau froide ! Vous risquez de provoquer une fracture du pénis chez le mâle ou/et une déchirure vaginale chez la femelle ! Le plus simple est de patienter jusqu’à ce que le pénis du mâle ne soit plus en érection : il pourra alors s’extraire facilement…

    Le colibri : surexcité !        20279_47410.jpg   
       Les colibris, ou oiseaux-mouches, ont le rythme cardiaque le plus élevé du règne animal : jusqu’à 1 260 pulsations par minute ! Autant dire que pour faire battre le cœur des dames, les colibris mâles doivent faire des prouesses ! Leur parade nuptiale est impressionnante, digne des plus belles cascades aériennes de Top Gun : une série de vols en piqué et de boucles juste au-dessus de la femelle. Les colibris sont les seuls oiseaux à pouvoir voler en marche arrière : une aptitude qui leur sert à séduire les dames, mais qui reste peu pratique pour l’accouplement !

Le saviez-vous ?
Les colibris pratiquent la masturbation : on a souvent observé des mâles utiliser une feuille d’arbre à cet usage…

                                             Des bêtes de "sexe" ces animaux...
                                                                        Marigotine

                                                           



              

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>