Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ctoutpourvous

Ma journée +++ que vide grognon! Comment se fait-il qu'on en soit arrivé là?

10 Janvier 2015, 17:38pm

Publié par marigotine FWI

Pourquoi ces personnes n'ont-ils pas été sous haute surveillance.....

Ah! il est vrai qu'il est plus facile de missionner des fonctionnaires de police pour faire rentrer des "sous" dans les caisses de l'état par des contrôles routiers tout azimut.

Mais franchement là.....ça commence à tous nous révulser, et je reste polie!!!!!

Si le nécessaire n'est pas fait alors que tout porte à croire qu'il y a un, que dis-je des risques? Que va t-il devenir de notre pays, de notre démocratie?

Si le pouvoir en place sous couvert de:

(nos moyens en hommes et en matériels de surveillance sont insuffisants)

à vouloir aller chez les autres faire les redresseurs de "tort", je pense et je le dis haut et fort, qu'ils ciblent bien comme dans tout travail:

-Les extrêmes urgences

-Les urgences

-Les priorités

Que nos hauts responsables s'occupent se notre territoire, et fissa, et que tous ces logiciels de surveillances aux frontières soient opérationnels....et tout autant que les radars pour excès de vitesse ( 63 au lieu de 60kms/h par exemple) Nous en avons plus qu'assez de leurs discours à "deux balles" et sans jeu de mot aucun!

Faites le nécessaire, au plus vite pour retrouver cette personne (entre autre): Hayat Boumeddiene

Toujours introuvable et activement recherchée par toutes les polices de France, Hayat Boumeddiene, 26 ans, présente un profil d’habituée de la mouvance islamiste radicale. La compagne d’Amedy Coulibaly, le terroriste responsable de la prise d’otages de la Porte de Vincennes est une adepte du voile intégral depuis mai 2009. Une pratique qui l’a conduite à abandonner son emploi de caissière. Quelques mois plus tard, elle épousait religieusement son compagnon Coulibaly. Le couple vivait alors à Bagneux, dans les Hauts-de-Seine.

******En 2010, le couple Coulibaly-Boumedienne avait fait ensemble, par deux fois, un voyage jusqu’à Murat dans le Cantal, le village où logeait en résidence surveillée, Djamel Beghal. Figure de l’islam radical condamné pour terrorisme et connu dans les milieux islamistes sous le nom de Abou Hamza.******

(Alors preuve est de constater que ce n'était pas "TINTIN au CONGO" non plus!)

Et "BOUGEZ vous les FESSES" embauchez des "hackers plus que performants" mais bougez-vous"

***************************************************************************

Et je vous fais grâce de cette fameuse circulaire de 2013, qui dans le texte, laisse un mineur sortir du territoire français avec sa seule carte d'identité et sans aucune obligation de l'autorisation parentale... Expliquez moi comment aux frontières un responsable de l'autorité puisse laisser passer un mineur de 13 ou 14 ans comme ça, tout simplement parce qu'il a envie d'aller faire les "soldes" en Syrie....

Ah! j'oubliais, pour bien stigmatiser les parents sur leur rôle de responsables voici ce que l'état a "pondu" pour bien se protéger...

Je vous laisse apprécier!

**************************************************************************

Circulaire de 2013....

Suppression des autorisations de sortie de territoire à partir du 1er janvier 2013

Les autorisations de sortie du territoire (AST) individuelles et collectives pour les mineurs français voyageant à l’étranger sans leurs parents sont supprimées à compter du 1er janvier 2013. C’est ce qu’indique une circulaire du 20 novembre 2012

Un mineur français pourra franchir les frontières, muni de son seul passeport en cours de validité ou de sa carte nationale d’identité (pour les pays tels que ceux de l’Union Européenne par exemple). Quelques pays imposant des modalités spécifiques notamment pour les mineurs, il convient de vérifier préalablement les documents demandés, sur l’espace dédié du ministère des affaires étrangères (rubrique « Conseil aux voyageurs »). Par ailleurs, la procédure d’opposition à la sortie du territoire (OST) à titre conservatoire est également modifiée par cette circulaire. Elle permet au titulaire de l’exercice de l’autorité parentale de faire opposition sans délai à la sortie de France de son enfant dans l’attente d’obtenir une décision judiciaire d’interdiction de sortie du territoire.

À noter : l’AST continue à s’appliquer jusqu’au 31 décembre 2012.

Réforme des mesures d’autorisation et d’opposition de sortie du territoire des enfants mineurs - 04.12.2012

La circulaire du 20 novembre 2012 modifie les mesures d’autorisation de sortie de territoire (AST) et d’opposition de sortie de territoire (OST). Ce texte applicable le 1er janvier 2013 prévoit que pour tout départ après le 31 décembre 2012, les autorisations de sortie de territoire individuelles et collectives ne sont plus nécessaires.

Les informations contenues sur cette page restent d’actualité et seront modifiées à cette date.

Les documents qu’un mineur français doit posséder pour voyager à l’étranger dépendent de la date de son départ et de la destination.

Si le départ est prévu en 2012

Documents exigés par le pays de destination

Certains pays exigent un passeport, éventuellement accompagné d’un visa.

Pour d’autres pays, comme ceux de l’Union européenne, il est possible d’y séjourner avec une carte d’identité.

Dans un premier temps, il convient donc de vérifier les documents exigés par le pays de destination en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr.

Si l’enfant possède un passeport

En fonction des exigences du pays, l’enfant (qu’il soit seul ou accompagné) doit présenter :

soit un passeport individuel valide (qui peut être obtenu pour tout mineur, même un bébé),

soit un passeport individuel valide et un visa.

Si l’enfant ne possède qu’une carte nationale d’identité

L’enfant peut voyager uniquement dans les pays qui n’exigent pas de passeport.

S’il est accompagné de l’un de ses parents, la carte d’identité est suffisante.

Dans ce cas, les autorités douanières peuvent exiger un document prouvant que l’accompagnant est bien le parent (livret de famille ou acte de naissance par exemple).

S’il voyage seul ou avec un autre adulte, il doit présenter sa carte d’identité valide et une autorisation de sortie de territoire.

Si le départ est prévu en 2013

Il convient de vérifier les documents exigés par le pays de destination en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr.

En fonction des exigences du pays, l’enfant (qu’il soit seul ou accompagné) devra présenter :

soit un passeport individuel valide (qui peut être obtenu pour tout mineur, même un bébé),

soit un passeport individuel valide et un visa,

soit une carte nationale d’identité valide (notamment pour les pays de l’Union européenne, de l’espace Schengen, et la Suisse).

À savoir : l’autorisation de sortie de territoire permettant à un enfant de voyager à l’étranger sans ses parents sera supprimée le 1er janvier 2013.

Mairie

Pour faire établir une carte d’identité et - éventuellement - une autorisation de sortie de territoire

Mairie délivrant des passeports biométriques

Pour faire établir un passeport

Agence nationale des titres sécurisés (ANTS)

Ambassade ou consulat étranger en France

Pour connaître les documents exigés pour séjourner dans le pays

Ministère en charge des affaires étrangères

Si l'un des parents craint que son enfant soit emmené à l'étranger sans son accord, il peut demander une "opposition à la sortie de territoire".

Il en existe 2 types avec une durée de validité variable :

  • mesure d'opposition conservatoire
  • mesure d'opposition de longue durée

Mesure d'opposition conservatoire

L'un des parents qui exerce l'autorité parentale peut, en attendant de pouvoir justifier de ses droits ou d'obtenir une décision de justice réglant le différend, demander une opposition conservatoire à sortie de territoire auprès du Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie.

Cette mesure est valable 15 jours maximum et ne peut être ni prorogée, ni renouvelée .

Le parent peut ensuite saisir le juge pour obtenir une décision judiciaire d'interdiction de sortie de territoire français, c'est à dire une mesure d'opposition de longue durée.


Mesure d'opposition de longue durée

Le parent peut obtenir la diffusion d'une mesure d'opposition à sortie de territoire d'une validité d'un an renouvelableuniquement sur décision d'opposition du juge aux affaires familiales.

Il convient de la demander dès que le parent est en mesure de prouver qu'il exerce l'autorité parentale sur l'enfant soit en application de la loi, soit par une décision de justice.

En application de la loi n°2010-769 du 09/07/2010, il convient de s'adresser au juge des affaires familiales par le tribunal de Grande Instance dont dépend le domicile du demandeur afin d'obtenir une ordonnance interdisant la sortie de territoire du ou des enfants. Cette décision fixera la durée de l'interdiction qui ne saurait excéder deux ans et qu'il appartiendra au tribunal de mettre en place.

Et oui bien sur c'est facile, mais pourquoi avoir, Mr Valls, pondu cette autorisation lorsque vous étiez ministre de l'intérieur?

Pourquoi nous en remettre une couche, Mesdames et Messieurs les Ministres, nous ne vous avons pas élus pour que vous vous substituiez à nous, à notre autorité parentale que nous avons bien souvent du mal à maîtriser!!!!

Il est évident que:

Comme dans toute lutte c'est en réparant certaines erreurs qu'on avancera..

Mais c'est maintenant et pas plus tard

Je suis Charlie, nous sommes Charlie...

Commenter cet article

thierrys76 10/01/2015 19:03

C'est si compliqué, si dur a penser, si peu évident a comprendre, je parle de la méchanceté humaine, d'ou quelle vienne, bref, je souffre pour toutes les personnes qui, eux, ont perdus un proche, connus ou pas, se poser des questions, oui, je le comprend, mais bon, ce
est fait est fait, l'avenir, c'est la l'important, l'avenir pour nos enfants, surtout. Bisous marigotine.

marigotine FWI 10/01/2015 19:25

Je sais Thierry, je suis comme toi et tellement de gens partout dans le monde l'incompréhensible, la tristesse, nous a submergé, mais malheureusement, j'ai bien peur que les choses ne changent pas de si tôt ?? Trop de négligences pas assez de concertations et la mort sauvage frappe à la porte de gens innocents, connus ou inconnus...Il faut quand même que nos politiques de "tous poils" arrêtent les discours à effets de manches et qu'ils agissent tous ensemble, c'est bien connu l'union fait la force et c'est tout simplement de là que viendra peut être un avenir plus serein. Gros bisous et bon dimanche et encore merci de ton message.